Publicité

Le maire de Marcq-en-Barœul porte plainte après le sabotage de sa voiture

Le maire LR de Marcq-en-Baroeul Bernard Gérard a annoncé avoir porté plainte après le sabotage de sa voiture.  - Credit:Picasa
Le maire LR de Marcq-en-Baroeul Bernard Gérard a annoncé avoir porté plainte après le sabotage de sa voiture. - Credit:Picasa

Le maire LR de Marcq-en-Barœul (Nord) ne décolère pas. Le 5 janvier dernier, les câbles contrôlant le système d'antiblocage des roues de sa voiture ont été sectionnés. Dénonçant au micro de BFMTV un acte « inadmissible », Bernard Gérard a annoncé avoir porté plainte pour dégradations.

L'élu a raconté que la découverte du sabotage de sa voiture avait été faite par sa femme, qui s'est rendue chez le garagiste. « Il nous a confirmé que les câbles ABS avaient été sectionnés », explique Bernard Gérard. Depuis, le maire de la commune de 4 000 habitants est dans l'incompréhension la plus totale, s'indignant d'un geste fait pour « intentionnellement nuire à des personnes et porter atteinte sans doute à leur vie ou causer des dégâts ».

L'élu est persuadé que cet acte « ne peut pas être quelque chose de fortuit », mais s'étonne : « Je suis maire depuis de nombreuses années, ça se passe très bien. On ne peut pas plaire à tout le monde, mais je n'ai aucun problème qui me laisse penser que je puisse attiser une telle haine. »

À LIRE AUSSI « On va tout brûler » : l'auteur de menaces contre un maire breton condamné à six mois de prison avec sursis

Les agressions d'élus augmentent

Également président de l'association des maires du Nord, il a dénoncé un « cap franchi dans le cadre des violences faites aux élus ». Il dit entendre régulièrement d'autres maires lui faire part de violences à leur égard.

Bernard Gérard dit avoir reçu un mot de Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieu [...] Lire la suite