Maine-et-Loire : un chauffard réussit à échapper à la police deux fois en deux jours

·2 min de lecture
A Angers, un chauffard échappe deux fois à la police en l'espace de quelques heures (Photo : LOIC VENANCE/AFP via Getty Images)

Pris en chasse à deux reprises par la police en moins de 48 heures, le fou du volant est à chaque fois parvenu à s'éclipser sans être pris.

Il reste pour l'heure insaisissable. La police d'Angers (Maine-et-Loire) est sur les dents depuis plusieurs jours, à la recherche d'un chauffard qui a réussi à se soustraire à deux reprises à des contrôles routiers. Dans l'intervalle, l'individu avait abandonné son véhicule, avant de le récupérer à la fourrière quelques heures plus tard.

Il prend tous les risques pour échapper à la police

Comme le rapporte Ouest France, tout est parti d'un contrôle de police, ce mardi soir dans le quartier de Monplaisir, situé dans le nord de la ville. D'après le quotidien régional, les policiers en poste sur ce barrage ont tenté d'arrêter une Fiat 500 rouge, mais le conducteur a refusé d'obtempérer et s'est enfui en trombe.

Les forces de l'ordre ont donc entrepris de poursuivre le fou du volant, tandis que celui-ci prenait un maximum de risques pour leur échapper. Avec succès, puisque les policiers l'ont perdu de vue au bout de quelques instants. Ouest France explique que ces derniers ont ensuite retrouvé le véhicule, abandonné par son conducteur, à quelques encablures de là. 

Une collision entre deux voitures de police met fin à la deuxième course-poursuite

Amenée à la fourrière dans la foulée, le véhicule allait être récupéré par son propriétaire dès le lendemain, au nez et à la barbe des policiers ! Dans la journée, les forces de l'ordre ont cependant retrouvé la trace de la Fiat 500 et l'ont de nouveau pris en chasse. 

Une nouvelle fois, cependant, la course-poursuite a tourné à l'avantage du fuyard, malgré un dispositif policier autrement plus conséquent que la veille, plusieurs véhicules étant déployés pour tenter de l'intercepter. Sur le papier, l'idée était bonne, mais sa concrétisation a laissé à désirer puisque, comme le précise Ouest France, c'est justement une collision entre deux voitures de police qui a permis au chauffard de s'enfuir une seconde fois.

Ce contenu peut également vous intéresser :