"Madeleine, résistante": une bande-dessinée retrace le parcours de la résistante Madeleine Riffaud

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Extrait de
Extrait de

Quand une héroïne de la résistance devient une héroïne de bande-dessinée. Madeleine Riffaud, qui s'est engagée contre l'occupation nazie à seulement 17 ans durant la Seconde Guerre mondiale, est au coeur de la BD Madeleine, résistante - Tome 1: La Rose dégoupillée, parue vendredi chez Dupuis. L'ouvrage raconte son parcours, et donne ainsi la parole à l'une des derniers témoins vivants de la Libération.

Madeleine Riffaud, aujourd'hui âgée de 97 ans, a d'abord refusé de collaborer avec le dessinateur Dominique Bertail et le scénariste Jean-David Morvan, estimant que la bande-dessinée s'adresse aux enfants. Elle s'est finalement ravisée et a puisé dans ses souvenirs d'adolescence, qu'elle raconte à BFMTV:

"Je n'aimais pas entendre la voix du Maréchal Pétain tous les jours quand j'avais 17 ans. Il disait: 'Vous êtes un peuple de vaincus! Soyez corrects avec l'occupant.' Quand on a 17 ans, vous croyez qu'on a envie d'entendre ça? On ne voulait pas que la France soit vaincue."

Héroïne et co-scénariste

Pétain n'a pas été le seul à précipiter l'engagement de Madeleine Riffaud dans la résistance. La bande-dessinée raconte notamment comment un officier nazi l'a jetée à terre avec un coup de pied. "Les forces d'occupation devraient toujours penser à une bonne chose: on fabrique beaucoup plus de résistants, de maquisards et tout ça, par un simple coup de pied au cul."

Madeleine, résistante est le résultat de centaines d'heures de conversation entre Madeleine Riffaud et Jean-David Morvan, comme le raconte ce dernier à BFMTV:

"Elle était présente à tous les niveaux de la bande-dessinée, sur les dialogues, sur la mise en scène, est-ce qu'on met un chapeau ou pas, des détails aussi simples que ça. C'était vraiment un travail ensemble. C'est pour ça que je pense qu'elle ne livre pas un simple témoignage, je pense qu'elle est vraiment ma co-scénariste, ou plutôt que je suis son co-scénariste."

Deux autres volumes suivront. Ils raconteront son arrestation par la Gestapo et la suite de son aventure dans la résistance.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles