Publicité

« Je suis Maddie McCann » : cette Polonaise assure être la fillette disparue au Portugal

Julia, 21 ans, assure être la petite Maddie McCann, disparue en 2007.
Capture d’écran Instagram @iammaddiemccan Julia, 21 ans, assure être la petite Maddie McCann, disparue en 2007.

INTERNATIONAL - La fin de plus de 15 années d’attente ou une nouvelle fausse piste ? Depuis quelques jours, une jeune Polonaise de 21 ans assure être la petite Madeleine McCann, surnommée Maddie, disparue en 2007 alors qu’elle passait des vacances au Portugal avec ses parents.

« Aidez-moi, j’ai besoin de parler avec Kate et Gerry McCann », les parents de Maddie, implore la jeune fille, qui se fait appeler Julia, dans sa biographie Instagram. Elle explique avoir tenté de contacter la police mais n’a pas été écoutée. Elle a donc décidé de passer par les réseaux sociaux mi-février, une stratégie payante puisqu’elle est désormais suivie par plus de 670 000 personnes.

Dans une vidéo de questions-réponses, Julia explique n’avoir aucun souvenir de son enfance et souffrir d’amnésie post-traumatique après avoir été victime d’un pédophile allemand. Elle précise avoir eu des doutes sur son identité il y a quelques mois, lorsque sa grand-mère lui a dit que ses parents étaient au courant qu’elle avait été agressée.

La tache dans l’œil sème le doute

Après des recherches, elle tombe sur l’affaire Maddie McCann. Elle dit avoir alors reconnu l’un des suspects dans la disparition de la petite fille, en photo sur le site officiel findmadeleine.com. « Il ressemble beaucoup à l’homme qui a abusé de moi », écrit-elle dans une publication Instagram avec le portrait de l’homme en question.

Face à ses interrogations, elle décide de confronter ses parents. Mais leur réaction ne la rassure pas. « Quand j’ai demandé à mon père s’il était bien mon père biologique, il m’a dit “Oui oui, et même si je ne le suis pas, ça ne changerait rien”. Quant à ma mère, elle était en colère et n’a pas voulu répondre », raconte-t-elle dans la vidéo.

Pour prouver qu’elle est bien la petite Britannique, Julia poste des dizaines de photos d’elle à côté de celle de Maddie peu avant sa disparition. Certains éléments sont troublants : lors de la disparition de Maddie, sa tache noire à l’œil avait été mise en avant dans les appels à témoin. Sur les clichés, il semble que Julia ait la même particularité physique.

Pour la police, Maddie McCann est morte

Les deux filles ont les yeux et les cheveux de la même couleur. Julia assure aussi avoir des grains de beauté aux mêmes endroits du corps. Une incohérence de taille mine toutefois son récit : son âge, 21 ans, alors que Maddie aurait 19 ans aujourd’hui. « Sur mes papiers, j’ai 21 ans, mais je pense que quand quelqu’un kidnappe un enfant, il change probablement son identité », justifie Julia.

Selon un proche des parents McCann interrogé par le Irish Daily Mirror, « la famille ne veut rater aucune piste. C’est important de regarder tous les facteurs, la fille ressemble bien à Maddie, il n’y a pas de doute. Si ce qu’elle dit est vrai, il y a de grandes chances que ce soit elle ». La jeune Polonaise a mis à jour sa biographie Instagram pour dire que Kate et Gerry McCann avaient accepté le test ADN.

En attendant la réponse des analyses, Christian B. est toujours considéré comme le principal suspect dans le meurtre de la petite fille. Cet Allemand, un pédocriminel multirécidiviste qui a longtemps vécu au Portugal, est actuellement en prison pour le viol d’une Américaine de 72 ans en 2005 dans le sud du Portugal.

À voir également sur Le HuffPost :

Lire aussi