Macron veux "construire" sa majorité dès lundi

L'ex-ministre de l'Economie Emmanuel Macron, arrivé en tête du premier tour de la présidentielle, s'est projeté dès dimanche soir dans l'après-second tour et a annoncé qu'il commencerait dès lundi à "construire" sa future majorité parlementaire. /Photo prise le 23 avril 2017/REUTERS/Philippe Wojazer

PARIS (Reuters) - L'ex-ministre de l'Economie Emmanuel Macron, arrivé en tête du premier tour de la présidentielle, s'est projeté dès dimanche soir dans l'après-second tour et a annoncé qu'il commencerait dès lundi à "construire" sa future majorité parlementaire.

Crédité par des estimations provisoires de 23% des suffrages, devant la présidente du Front national, Marine Le Pen, le candidat d'En Marche ! a déclaré dans un discours très présidentiel qu'il souhaitait "rassembler tous les Français".

"J'ai entendu durant ces derniers mois et encore aujourd'hui les doutes, la colère, les peurs du peuple de France, sa volonté de changement aussi", a-t-il déclaré. "C'est celle-ci qui l'a conduit à écarter ce soir des responsabilités les deux grands partis qui la gouvernent depuis plus de 30 ans."

"Je souhaite, dans 15 jours, devenir (...) le président des patriotes face à la menace des nationalistes", a-t-il poursuivi. "Le défi à partir de ce soir (...) est de décider de rompre jusqu’au bout avec le système qui a été incapable de répondre aux problèmes de notre pays depuis plus de 30 ans."

"C'est pourquoi je veux dès à présent construire une majorité de gouvernement et de transformation nouvelle", a-t-il conclu. "Elle sera faite de nouveaux visages, de nouveaux talents. Je ne demanderai pas à ceux qui me rejoignent d’où ils viennent mais s’ils sont d’accord pour le renouveau de notre vie politique (...) et pour relancer la construction européenne."

(Emmanuel Jarry, édité par Yves Clarisse)

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages