Pour Macron, «l'avortement est un droit fondamental pour toutes les femmes»

REUTERS/Evelyn Hockstein

"J’exprime ma solidarité avec les femmes dont les libertés sont aujourd'hui remises en cause par la Cour suprême des États-Unis d’Amérique", a tweeté le président de la République Emmanuel Macron.

Le président français Emmanuel Macron a regretté vendredi la "remise en cause" par la Cour suprême des États-Unis des libertés des femmes, soulignant que "l'avortement est un droit fondamental pour toutes les femmes".

Lire aussi : La Cour suprême américaine revient sur le droit à l'avortement à l'échelle fédérale

"Il faut le protéger. J’exprime ma solidarité avec les femmes dont les libertés sont aujourd'hui remises en cause par la Cour suprême des États-Unis d’Amérique", a-t-il tweeté. La Première ministre Elisabeth Borne a également déploré sur Twitter "un jour sombre pour les droits des femmes". "Solidarité totale avec toutes les femmes aux États-Unis et dans le monde. Nous ne lâcherons rien pour nos droits, jamais", a-t-elle poursuivi.

La très conservatrice Cour suprême des Etats-Unis a enterré vendredi un arrêt qui, depuis près d'un demi-siècle, garantissait le droit des Américaines à avorter mais n'avait jamais été accepté par la droite religieuse. Dans la foulée de la décision, plusieurs Etats américains ont déjà annoncé prendre des mesures pour interdire les interruptions volontaires de grossesse sur leur territoire.

En France, la décision a fait réagir de nombreux responsables politiques.

Régression

"Grand malheur", a tweeté le leader de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon. "Le pays de Trump légalise le port d'armes dans les rues et permet l'interdiction de l'avortement. Alerte: on connaît les canaux de contagion des USA en France", a-t-il mis en garde.

L'ex-candidat EELV à la présidentielle Yannick Jadot a déploré "une régression absolue pour les droits des femmes aux Etats-Unis" et "un signal terrible pour le reste du monde". "Les complaisances avec l’extrême droite ont toujours des conséquences(...)

Lire la suite sur Paris Match

VIDÉO - Tatiana Silva évoque le tabou de l’IVG : "J’ai avorté. On s’en fout des raisons pour lesquelles les gens avortent"