Publicité

Soutien à l’Ukraine : « aucune option exclue »… Ce qu’il faut retenir de l’intervention de Macron

Emmanuel Macron est l'invité du 20 heures de TF1 et France 2 le 14 mars 2024.  - Credit:Jacques Witt/SIPA / SIPA
Emmanuel Macron est l'invité du 20 heures de TF1 et France 2 le 14 mars 2024. - Credit:Jacques Witt/SIPA / SIPA

Il persiste. « Nous avons un objectif : la Russie ne peut pas, ne doit pas, gagner cette guerre », a assuré Emmanuel Macron, qui est intervenu en direct depuis l'Élysée dans le 20 heures de TF1 et de France 2 ce jeudi soir. Le chef de l'État, qui répondait aux questions d'Anne-Sophie Lapix et de Gilles Bouleau, assume être resté ambigu sur le possible envoi de troupes occidentales au sol en Ukraine, répétant n'exclure « aucune option ».

Emmanuel Macron s'est également voulu rassurant sur la menace nucléaire, affirmant que les Français peuvent « se sentir protégés » grâce au statut de puissance nucléaire de la France. Voici les principaux points abordés par le président après le vote à l'Assemblée et au Sénat de l'accord bilatéral de sécurité entre la France et l'Ukraine.

Au 20h de TF1 et de France 2. https://t.co/d88Jn34pvN

— Emmanuel Macron (@EmmanuelMacron) March 14, 2024

Envoi de troupes au sol : « aucune option exclue »

L'Occident pourrait-il vraiment envoyer des troupes combattantes en Ukraine, et pas simplement dans un rôle de formation ? « Peut-être que j'ai raison de ne pas être précis. Toutes ces options sont possibles », répond Emmanuel Macron. « On n'est pas sûr de le faire, mais on n'est pas dans cette situation-là aujourd'hui. »

À LIRE AUSSI Ukraine : Macron se pose en chef de guerre « hybride » « Jamais nous ne mènerons d'offensive, jamais nous ne prendrons l'initiative », a-t-il expliqué, tout en estimant qu'il ne fallait « pas exclure des [...] Lire la suite