Publicité

Macron annonce une prochaine "diminution visible" des effectifs militaires français en Afrique

A la veille d'une tournée en Afrique, Emmanuel Macron a dit faire preuve "d'une profonde humilité face à ce qui se joue sur le continent africain". Il a aussi annnoncé une loi pour encadrer de "nouvelles restitutions" d'oeuvres d'art à l'Afrique.

Emmanuel Macron a annoncé ce lundi une prochaine "diminution visible" des effectifs militaires français en Afrique et un "nouveau modèle de partenariat" impliquant une "montée en puissance" des Africains, lors d'un discours à l'Elysée à la veille d'une tournée sur le continent.

"La transformation débutera dans les prochains mois avec une diminution visible de nos effectifs et une montée en puissance dans ces bases de nos partenaires africains", a déclaré le chef de l'Etat.

Il a aussi promis "un effort accru de la France en matière de formation et d'équipement".

"Une profonde humilité"

Emmanuel Macron a par ailleurs dit faire preuve "d'une profonde humilité face à ce qui se joue sur le continent africain", "une situation sans précédent dans l'histoire" avec "une somme de défis vertigineux".

"Du défi sécuritaire climatique au défi démographique avec la jeunesse qui arrive et à laquelle il faut proposer un avenir pour chacun des États africains", a-t-il énuméré.

Le président a appelé à "consolider des États et des administrations, investir massivement dans l'éducation, la santé, l'emploi, la formation, la transition énergétique".

Vers une loi pour les restitutions d'oeuvres d'art

Le chef de l'État a aussi annoncé "une loi cadre" pour "procéder à de nouvelles restitutions" d'oeuvres d'art "au profit des pays africains qui le demandent".

Cette loi "sera proposée dans les prochaines semaines par la ministre de la Culture à notre Parlement" et "permettra de fixer la méthodologie et les critères pour procéder" à ces restitutions, "reposant sur un partenariat culturel et scientifique pour accueillir et conserver ces oeuvres", a-t-il poursuivi, en indiquant souhaiter "que cette démarche puisse s'inscrire dans une dynamique plus large et également une dynamique européenne".

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Emmanuel Macron : "Nous avons des intérêts à défendre en Afrique"