Publicité

M6 récupère les droits TV de la Coupe du monde 2026… et ceux du Mondial 2030

M6 récupère les droits TV de la Coupe du monde 2026… et ceux du Mondial 2030

Le petit séisme médiatique est confirmé. Comme révélé par RMC Sport dès mardi, le groupe M6 récupère bien les droits TV de la Coupe du monde 2026 de football. Invité ce jeudi de la radio RTL, appartenant au même groupe, Nicolas de Tavernost a officialisé la nouvelle et a aussi annoncé avoir mis la main sur ceux du Mondial 2030.

"Oui, nous avons obtenu les droits de la Coupe du monde 2026", a confirmé le président du Directoire du groupe M6. "Et puis comme nous ne voulions pas nous arrêter là, on a obtenu également les droits de la Coupe du monde 2030."

Des horaires "agréables" en 2026

Ancien diffuseur principal de la Coupe du monde ces dernières années, le groupe TF1 n'a pas souhaité surenchérir pour acquérir ceux du Mondial 2026 disputé au Canada, aux Etats-Unis et au Mexique. Profitant de ce retrait, M6 s'est lancé à l'assaut du rendez-vous et en a aussi profité pour récupérer les droits du Mondial 2030 qui se déroulera en Espagne, au Portugal et au Maroc.

Au micro de RTL ce jeudi, Nicolas de Tavernost a assuré que les 54 meilleures affiches des deux prochaines éditions de la compétition de la Fifa (sur un total de 102) seront disponibles gratuitement sur M6 et "en complément avec sa plateforme M6+".

Une aubaine selon compte-tenu des horaires "agréables" du Mondial en Amérique du Nord avec de nombreuses rencontres programmées à 18h, 21h et 22h pour seulement quelques affiches dans la nuit à 3h du matin.

M6 dément avoir surpayé le Mondial

Habituellement, la Coupe du monde de football donnait lieu à des arrangements entre diffuseurs avec notamment un partage des droits entre M6 et TF1. Mais pas cette fois selon le président du Directoire de la chaîne.

"Notre concurrent n’a pas souhaité poursuivre ce partage et c’est la raison pour laquelle nous y sommes allés", a encore glissé le dirigeant ce jeudi. "Nous avons pris nos responsabilités et nous y sommes allés pour avoir, pour la première fois, l’intégralité et l’exclusivité des matchs en clair et en accès gratuit pour nos téléspectateur."

Et Nicolas de Tavernost de démentir vigoureusement les éléments sur le coût supposé de 175 millions d'euros: "Cette rumeur est totalement fausse!"

Article original publié sur RMC Sport