Sous le même toit (TFX) Dominique Farrugia : "Je tenais à faire rire sans sombrer dans le drame social"

·1 min de lecture

L'idée du film vous serait venue en découvrant que 60 % des couples séparés vivent dans le même logement…

Dominique Farrugia : C’est vrai. Aujourd’hui, dans les grandes agglomérations, et surtout à Paris, les couples divorcés ont du mal à trouver deux appartements. Ils cohabitent souvent… Ce qui représentait, à mes yeux, une excellente matière pour une comédie.

Qu’est-ce qui a motivé le choix de Louise Bourgoin et de Gilles Lellouche pour incarner Delphine et Yvan ?

J’avais souvent croisé Louise à Canal+. Je trouvais que le personnage de Delphine, décidé et fonceur, lui allait bien. Elle était enceinte lorsque je lui ai fait passer l’audition et elle a accouché juste avant le tournage. Quant à Gilles, un vieil ami, cela faisait longtemps que je voulais travailler avec lui. Dans le domaine de la comédie, il a un formidable potentiel.

Ils n’avaient jamais tourné ensemble. Comment s’est passée cette première collaboration ?

La complicité fut immédiate : elle s’est ressentie dès les premières lectures. Cette osmose était indispensable pour réussir les scènes trash de leur cohabitation douloureuse.

Delphine prend son destin en main et décide de quitter Yvan. Pour vous, le couple n’est pas un CDI…

Je me suis marié tard, à 41 ans. Et j’ai la chance de vivre avec ma femme depuis seize ans. Mais plus je vieillis, plus je vois, autour de moi, mes amis se séparer. À l’école, mes filles sont entourées d’e... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi