Publicité

Même les géants du pétrole s’intéressent au composant essentiel de la voiture électrique

Le lithium va-t-il devenir le nouvel or des compagnies pétrolières ? Il est en tout cas une ressource devenue cruciale pour l’industrie automobile. Pour mieux préparer l’avenir, les producteurs de carburants fossiles anticipent d’autres débouchés à leur activité d’extraction de pétrole. Certaines compagnies pétrolières songent actuellement à exploiter le lithium contenu dans la saumure de leur gisement pétrolier.

« Les rejets des champs pétrolifères présentent une bonne salinité et de bonnes traces de minéraux », a indiqué en décembre dernier Khalid Saleh Al-Mudaifer, le vice-ministre saoudien de l’industrie et des ressources minérales, apprend-on dans un article du 8 mars 2024 de Reuters. Appliquant le principe « rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme » de Lavoisier, les compagnies pétrolières pourraient exploiter les traces de minéraux contenus dans les rejets de leur activité principale. Ce qui demande quand même des investissements massifs, sans garantie de réussite.

Une autre manière de récupérer du lithium

Chez les principaux pays producteurs, comme le Chili ou l’Australie, l’extraction du lithium se fait généralement sous deux formes : des mines à ciel ouvert ou de grands bassins d’évaporation de saumure (façon marais salant XXL). Il s’agit de méthodes efficaces, mais qui font débat par rapport à l’aspect environnemental de la démarche. Cela impacte d’ailleurs négativement l’image des voitures électriques, même si le lithium peut avoir bien d’autres usages.

Une mine de lithium // Source : Pexels
Une mine de lithium // Source : Pexels

Une mine de lithium.

[Lire la suite]

Crédits photos de l'image de une : Aramco site production pétrole Shaybah // Source : Aramco