Publicité

"La méthode de l’œuf" : cette pratique très codifiée de Nathalie Marquay pour se défaire du mauvais œil

Depuis mars 2022, la vie de Nathalie Marquay n'est plus la même. Elle doit continuer d'avancer sans son mari, Jean-Pierre Pernaut, mort des suites d'un cancer du poumon. Près de deux ans plus tard, elle a décidé de poser des mots sur ses maux dans son livre intitulé Un signe de toi, paru aux éditions Trédaniel et disponible depuis le 4 janvier 2024. Si elle est revenue sur le combat de son défunt mari mené contre la maladie ainsi que sur ses derniers instants, elle a également évoqué sa vie d'après marquée par les signes qu'elle estime recevoir de l'au-delà. Selon elle, ces anges gardiens qui veillent sur elle lui permettent d'être protéger du mauvais œil. "Encore une notion qui va faire sourire celles et ceux qui s'accrochent à l'idée que tout doit être rationnel dans la vie", a-t-elle ainsi écrit. La mère de famille y croit elle plus que jamais. Alors qu'elle doit faire face depuis de nombreuses années à des critiques ou encore "une intervention extérieure désagréable, malveillante ou carrément toxique", elle a expliqué avoir sa méthode pour s'en défaire. Chaque fois qu'elle estime que c'est nécessaire, elle utilise la méthode de l'œuf qui serait le symbole de la vie, de son développement et de son épanouissement.

Nathalie Marquay réalise ce rite dès qu'elle ressent trop de négativité en elle

Dès qu'elle sent qu'elle n'est pas bien, elle prend donc un œuf de poule. "Afin de le nettoyer, je le plonge dans de l'agua de Florida (...) (...)

Lire la suite sur Closer

Mika "pas maigre, mince" : ce régime très particulier qu’il suit au quotidien
Disparition de Lina dans le Bas-Rhin : cet acte malveillant dont elle a été victime qui a sans doute pesé dans l’affaire
Quel est le meilleur régime pour le signe des Poissons ?
Romain Ntamack bientôt papa : la convalescence de la star du XV de France a été fructueuse
Disparition de Lina dans le Bas-Rhin : "Jamais…", la cousine de son ex décédé brutalement sort du silence