Publicité

La méthode B.I.S.O.U. : Une nouvelle technique pour apprendre à consommer moins et mieux !

Bisou, un mot doux qui n’a pas seulement à voir avec un geste tendre. Quoique. N’est-il pas meilleur remède que l’amour contre tous les maux ? Et la surconsommation, qui pollue la planète et l’esprit, en est un ! Pour en finir, pensez B.I.S.O.U. ! Un moyen mnémotechnique malin, imaginé par Marie Duboin et Herveline Giraudeau (L’abus de consommation responsable rend heureux, éd. Eyrolles). Ou comment, en transformant le mot bisou en acronyme, on se pose les bonnes questions avant d’acheter.

B comme besoin

L’achat régulier est presque devenu une norme. Et cela cache souvent un besoin : d’estime, de réconfort, de changement, ou encore de reconnaissance, d’amour. L’objet que vous convoitez ne serait-il donc pas un substitut de ce qui vous manque ?

À lire également

La chronique des Bridgerton : 10 cadeaux à offrir à un fan de la série

I comme immédiateté

Ai-je besoin de cet objet tout de suite ou cela peut-il attendre ? Est-ce que je cède aux innombrables sollicitations (ventes flash, privées, etc.) qui m’incitent à consommer toujours plus, et plus vite ? Acheter une machine à café, on s’en reparle dans une semaine ? Si oui, c’est que cet achat mérite réflexion. Différez-le et il est probable que vous n’y penserez plus dans un mois !

S comme semblable

Ai-je déjà un objet similaire qui pourrait faire l’affaire ? Cela arrive si souvent de racheter une équerre, une trousse, un fouet de cuisine, un plateau… C’est l’occasion de trier et de donner les objets que l’on possède en plusieurs exemplaires !

À lire également

Conso : Quels pneus choisir pour votre voiture électrique ou hybride ?

O comme origine

D’où provient tel objet, vêtement, cosmétique ? Quels sont ses composants ? Par qui et comment a-t-il été fabriqué ? Quel impact a-t-il sur ma santé et sur la planète ? On définit ses valeurs et on tente de s’y tenir.

U comme utile

Cette poêle pour faire des oeufs au plat en forme de coeur a-t-elle un rée...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi