Publicité

Météo France prévoit un pic de chaleur ce samedi 6 avril avec des villes qui vont frôler les 30 degrés

 Les prévisions météo très chaudes pour la fin de semaine. Photo d’illustration de Biarritz fin avril 2023.
GAIZKA IROZ / AFP Les prévisions météo très chaudes pour la fin de semaine. Photo d’illustration de Biarritz fin avril 2023.

MÉTÉO - Des températures qui font davantage penser à un mois de juin que d’avril. Ce week-end du samedi 6 et dimanche 7 avril s’annonce particulièrement chaud sur l’ensemble du territoire français, avec des températures frôlant parfois les 30 degrés. Un pic de chaleur anormal, avec parfois plus de 10 degrés supplémentaires aux normales de saison, preuve s’il en fallait de l’impact du dérèglement climatique.

Face au changement climatique, l’Europe n’est préparée qu’à 7 risques sur 36

Le changement va être brutal. Si le mercure oscille en ce moment entre 10 et 16 degrés, avec, en bonus, un temps très pluvieux sur une bonne partie du territoire, les températures vont rapidement grimper dès ce vendredi 5 avril. Le nord de la France atteindra au maximum les 19 degrés pour ce vendredi après-midi, tandis que le sud de la France connaîtra de belles chaleurs et un climat plus ensoleillé comme l’indique Météo-France.

Hausse des températures dès vendredi

Il est ainsi attendu jusqu’à 27 à Tarbes, et 22 et 26 degrés respectivement à Bordeaux et Biarritz. Tout le sud ne bénéficiera toutefois pas de ce climat très estival, comme les villes de Perpignan, Montpellier, Marseille ou encore Lyon, où la température ne dépassera pas les 20 degrés.

Les prévisions météo de ce vendredi 5 avril.
© Météo France
Les prévisions météo de ce vendredi 5 avril. © Météo France

Près de 10 degrés supplémentaires

Ce pic de chaleur apportera, dans certaines villes, plus de 10 degrés supplémentaires par rapport aux normales de saison. En effet, à cette période, les températures atteignent en moyenne 12 degrés pour le nord de la France et 16 degrés dans le sud, précise InfoClimat.

Ce phénomène s’explique notamment par l’effet de foehn, un mécanisme qui intervient lorsqu’une masse d’air est bloquée par un relief, qui va par la suite, provoquer l’apparition de précipitations, évacuant de l’eau transportée par le flux d’air, entraînant une montée d’air chaud. Cet effet intervenant dans les Pyrénées, la vague de chaleur intense touchera essentiellement le sud de la France, même si des températures élevées seront aussi relevées dans le nord.

Un pic de chaleur express

Le plus gros pic de chaleur reste toutefois attendu pour l’après-midi du samedi 6 avril, avec des températures comprises entre 21 et 30 degrés sur l’ensemble du territoire. Mais attention, qui dit chaleur ne dit pas forcément soleil puisque le ciel sera couvert au-dessus de l’Hexagone.

Si le nord dépassera de peu les 20 degrés, le climat sera très chaud dans le sud-ouest de la France, où les températures grimperont même jusqu’aux 30 degrés à Tarbes. Il fera aussi 27 degrés à Biarritz et 23 degrés à Marseille et Bordeaux. Ces chaleurs vont même perdurer dans la soirée, où il fera 27 degrés à Tarbes, 21 à Bordeaux et Biarritz, et 20 à Marseille.

Certaines villes vont toutefois échapper à ces températures très estivales et anormales. C’est le cas de Perpignan, Montpellier, Nice ou encore Montélimar dont les températures ne dépasseront pas les 20 degrés ce samedi après-midi.

Les prévisions météo attendues pour ce samedi 6 avril.
© Météo France
Les prévisions météo attendues pour ce samedi 6 avril. © Météo France

Une retombée prévue dimanche

Enfin, les températures redescendront légèrement dans quelques villes, ce dimanche 7 avril. Dans le nord de la France, elles seront comprises entre 15 et 22 degrés et cette météo sera accompagnée d’averses.

Il ne fera « plus » que 23 degrés à Tarbes, 17 degrés à Biarritz et 20 degrés à Bordeaux. Ailleurs, les températures remonteront parfois comme à Lyon, Montélimar et Gap où 25 degrés sont attendus.

Les prévisions météo attendues pour ce dimanche 7 avril.
© Météo France
Les prévisions météo attendues pour ce dimanche 7 avril. © Météo France

À voir également sur Le HuffPost :

Changement climatique : après avoir vécu sa décennie la plus chaude, la planète est « au bord du gouffre »

Réchauffement climatique et viticulture vont donner à la Bretagne une nouvelle raison d’être fière