Publicité

Ce médicament peut être dangereux à long terme, alertent les autorités sanitaires

Attention à la prise prolongée de l’Antarène Codéine. Dans un communiqué publié le 13 février, l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) met en garde les patients contre ce traitement associant deux antidouleurs : l’ibuprofène et la codéine.

Pris de façon continue et sur le long terme, ce médicament peut entraîner des effets graves sur les reins et les intestins, informe l’autorité sanitaire française. “Plusieurs cas de toxicité rénale, gastro-intestinale et métabolique ont été signalés dans des pays où il est disponible sans ordonnance”, lit-on dans le communiqué.

La prise prolongée provoque notamment des insuffisances rénales, une baisse importante du taux de potassium dans le sang et par conséquent, une faiblesse musculaire et des troubles de la conscience, mais aussi des perforations et des hémorragies dans l’estomac ou les intestins et une anémie sévère, liste l’agence. Certains patients sont décédés.

En France, depuis 2017, ce traitement comme tous ceux à base de codéine sont délivrés seulement si le patient a une prescription médicale. “Les cas de toxicité déclarés, qui ont parfois conduit au décès du patient, ont eu lieu dans des situations de prise prolongée, à des doses supérieures aux doses recommandées, dans un contexte d’abus et de dépendance à la codéine.”

La codéine comme la morphine et le fentanyl est un opiacé qui peut créer une forte dépendance. “Si vous ressentez le besoin de consommer le médicament Antarène Codéine à des doses supérieures ou à des (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Cancer du sein : il pourrait bientôt être dépisté grâce à une simple empreinte digitale
Cancer : un nouveau médicament bloquerait la croissance des tumeurs
Histaminose : les 6 bonnes pratiques pour faire baisser son taux d’histamine ?
Endométriose : ce traitement prometteur parvient à "réduire" l'inflammation et les lésions
Voici quatre habitudes à prendre pour mieux vous réveiller le matin, selon des chercheurs