Publicité

"Les médias publics ne doivent pas être soupçonnés d'être des médias d'État" : Sibyle Veil réagit à la réforme de l'audiovisuel public

Malade, Patrick Cohen absent de
Malade, Patrick Cohen absent de "C à vous" - Abaca

Celle qui est présidente-directrice générale de Radio France depuis 2018 s'est confiée dans les colonnes de "La Tribune Dimanche" ce dimanche 17 mars 2024.

Une interview très instructive dans "La Tribune Dimanche". C'est à l'occasion de la grande réforme de l'audiovisuel public annoncée par la ministre de la Culture Rachida Dati que Sibyle Veil est interrogée, aujourd'hui, dans le journal dominical.

Au cours de cet entretien, les journalistes Rémi Jacob et Soazig Quéméner ont cherché à savoir : "La réforme devrait également sanctuariser le financement de l'audiovisuel public par la TVA. Est-ce important pour vous ?".

"Cela passe forcément par un financement indépendant"

La PDG de Radio France a alors répondu : "Oui. Les médias publics ne doivent pas être soupçonnés d'être des médias d'Etat, et cela passe forcément par un financement indépendant. Lors de récentes crises, le Covid ou les grands conflits internationaux, on a vu que les Français se tournent vers nous. A l'heure où la défiance règne, il ne faut pas abîmer cela. La question du niveau de financement est également importante, car un média ne se fait pas en vase clos sur un plateau, il faut pouvoir avoir des yeux et des oreilles sur le terrain, que ce soit en France ou dans le monde, pour faire un travail de qualité."

Celle qui préside le comité de direction regroupant le comité exécutif, le comité de direction Radio et Musique et le comité de direction s'est aussi exprimée ses relations avec Rachida Dati depuis sa prise de fonction. "Elle est venue plusieurs fois sur nos antennes, que ce soit sur France Inter,...

Lire la suite


À lire aussi

TF1+ : Pour booster sa plateforme de streaming, TF1 va diffuser une bande-annonce XXL d'"HPI" avec Audrey Fleurot et... Nikos Aliagas
"Vortex" : La série de France 2 avec Tomer Sisley va avoir droit à un remake américain
"La chose la plus horrible au monde pour moi" : Marco Mouly dézingue la série de Canal+, "D'argent et de sang" et Ramzy Bedia