Publicité

Un médicament pourrait être efficace pour prévenir des allergies alimentaires

Un médicament pourrait être efficace pour prévenir des allergies alimentaires

Le Xolair, un médicament déjà connu et utilisé pour le traitement de l'asthme, est efficace pour prévenir des réactions allergiques liées à plusieurs aliments, révèle une étude publiée dimanche.

Les patients impliqués dans l'étude qui ont bénéficié du traitement, tous des enfants allergiques, ont pu constater une croissance importante de leur tolérance à des produits alimentaires comme les cacahuètes, noix, oeufs, lait et blé, révèle la publication dans le New England Journal of Medicine.

Ces résultats montrent qu'un tel traitement "peut faire baisser de manière importante l'apparition de réactions allergiques sur plusieurs aliments en cas d'exposition accidentelle", a déclaré Robert Wood, le principal auteur de l'étude, dans un communiqué diffusé par Roche.

Le géant pharmaceutique suisse possède le laboratoire californien Genentech, à qui la FDA a donné l'autorisation, et co-distribue le Xolair avec Novartis aux États-Unis.

Réduire la réaction en cas d'ingestion accidentelle

L'omalizumab, le nom scientifique du Xolair, est un anticorps monoclonal qui permet de bloquer l'action des anticorps à l'origine des réactions allergiques. À l'issue d'une période d'injections régulières sur 16 à 20 semaines, 67% des patients ayant effectivement reçu l'omalizumab ont par exemple toléré une dose de 600 mg de cacahuètes, contre seulement 7% des patients ayant reçu le placebo.

L'étude, financée par le ministère américain de la Santé, a porté sur quelque 177 enfants âgés de 1 à 17 ans.

Si ces résultats sont encourageants, ils ne doivent pas laisser penser que les bénéficiaires pourraient reprendre la consommation des allergènes, insiste la FDA, le but étant uniquement de réduire la réaction en cas d'ingestion accidentelle.

Le Xolair est considéré comme sûr, les principaux effets secondaires associés étant de la fièvre et une réaction au point d'injection, note-t-elle encore. Autorisé en 2003 contre l'asthme, le Xolair l'a depuis été aussi pour le traitement de l'urticaire chronique spontanée.

"Les allergies alimentaires sont un sujet croissant de préoccupation pour la sécurité alimentaire et la santé publique" aux Etats-Unis, peut-on lire sur le site internet de Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC).

Elles concernent quelque 2% des adultes et "entre 4 et 8 %" des enfants aux États-Unis. Ces allergies alimentaires sont à l'origine de quelque 30.000 entrées aux urgences et 150 morts chaque année dans le pays, selon les autorités.

Article original publié sur BFMTV.com