Publicité

Une mère accuse Gérard Miller d’avoir violé sa fille mineure : "Il avait en face de lui une gamine en souffrance"

Le chiffre a de quoi donner le tournis. Elles sont 67 femmes à avoir pris contact avec nos confrères de Elle depuis le début de leur enquête sur Gérard Miller. Le compteur, qui était déjà de 41 témoignages le 8 février dernier, quelques jours avant l’ouverture d’une enquête préliminaire pour viols et agressions sexuelles par le parquet de Paris, a encore grimpé ces dernières semaines. "C inq dénoncent des faits de viols, 22, des agressions sexuelles. Les autres évoquent des séances d’hypnose avortées, des approches insistantes, du harcèlement", précise Elle.

L’hebdomadaire souligne ainsi avoir reçu, en février 2024, 16 nouveaux récits "d’expériences traumatisantes avec Gérard Miller", comme l’écrivent les deux journalistes à l’origine de l’article publié jeudi par le magazine. Des témoignages qui sont "détaillés et circonstanciés" avec des "preuves matérielles" comme des photos ou messages. Ce nouveau volet de leur enquête fait apparaître "des récits inédits" soulignent nos consoeurs. Plusieurs témoins accusent en effet Gérard Miller d’avoir eu des relations "avec des lycéennes âgées de moins de 18 ans, parfois sur le long terme (jusque 18 mois)" et de leur "avoir imposé des rapports sexuels à 3 ou à 4 avec d’autres mineures".

Des victimes présumées mineures au moment des faits

Elle lève ainsi le voile sur le témoignage de la mère d’une victime présumée du thérapeute. "C’est un monstre, il avait en face de lui une gamine en souf...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi