Lyon: trois jeunes arrêtés pour avoir volé des téléphones et aspergé de gaz lacrymogène leurs victimes

Benjamin Rieth
·1 min de lecture
Un écusson de la police nationale (image d'illustration) - AFP
Un écusson de la police nationale (image d'illustration) - AFP

Au moins sept victimes ont été recensées et ont déposé plainte. Trois hommes, dont deux mineurs, ont été arrêtés mardi après-midi dans le 7e arrondissement pour une série de vols dans la ligne du D du métro à Lyon dimanche et lundi.

Ils ont reconnu les faits

Selon la police, le mode opératoire était toujours le même: les agresseurs arrachaient des mains d'usagers du métro leurs téléphones portables avant de s'enfuir. Pour éviter d'être poursuivis, ils aspergeaient de gaz lacrymogène les rames ou leur victime.

Deux des suspects ont été interpellés au niveau de la place Raspail tandis que le troisième était arrêté près du pont de la Guillotière. Les policiers ont retrouvé sur deux d'entre eux des bombes lacrymogènes.

Placés en garde à vue, ils ont reconnu les faits. Les deux mineurs de 16 ans ont été présenté au parquet ce mercredi en vue d'une mise en examen. Le jeune homme majeur de 19 ans et SDF doit être pour sa part jugé en comparution immédiate.

Article original publié sur BFMTV.com