Publicité

Symptômes, cause : ce qu'il faut savoir sur le lupus

Certains changements hormonaux peuvent déclencher un lupus silencieux jusqu'alors (Getty Images)

Dans 90% des cas, cette maladie auto-immune se déclare chez les femmes avec un pic de fréquence entre 30 et 39 ans.

Depuis 2004, chaque 10 mai se déroule la journée mondiale du lupus visant à sensibiliser le grand public sur cette maladie rare. Cette pathologie chronique auto-immune est dite systémique car elle atteint plusieurs organes. Dans une très grande majorité des cas - 90% - le lupus se déclare chez les femmes avec un pic de fréquence entre 30 et 39 ans. "En France métropolitaine, on estime que 41 personnes sur 100 000 souffrent d’un lupus érythémateux disséminé. Aux Antilles, la maladie est plus fréquente et concerne 94 personnes sur 100 00 en Guadeloupe et 127 personnes sur 100 000 en Martinique", rapporte Ameli Santé.

Des facteurs favorisants

Pour les patients atteints de lupus, le système immunitaire se dérègle et produit des auto-anticorps et des globules blancs appelés lymphocytes. "Cette attaque par les auto-anticorps et les lymphocytes produits en excès est responsable de réactions inflammatoires et de lésions de divers tissus : vaisseaux, peau, articulations, muscles, cellules du sang", résume Ameli Santé. Si, pour le moment, les causes d'apparition n'ont pas été identifiées, certains éléments favorisent le déclenchement du lupus. Ainsi, certains changements hormonaux peuvent déclencher un lupus silencieux jusqu'alors. Il existe également une prédisposition génétique puisque dans 10% des cas, plusieurs membres d’une même famille sont atteints de lupus. De plus, certains médicaments peuvent favoriser l'apparition de la maladie comme les anticonvulsivants, les bêta-bloquants et certains types d’antibiotiques.

Quel traitement ? Actuellement, il n'existe pas de médicament permettant de guérir définitivement du lupus érythémateux disséminé (ou systémique). Le traitement actuel vise à traiter les poussées, prévenir les rechutes et préserver la qualité de vie, comme le liste Ameli Santé. Au quotidien, le site officiel de l'Assurance Maladie rappelle aux patients atteints d'un lupus qu'il est préférable d'arrêter de fumer, de ne pas s'exposer au soleil, de pratiquer une activité physique et d'opter pour une régime alimentaire pauvre en sel et limité en sucres.

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "L’infarctus de la femme augmente considérablement depuis plusieurs années… L’heure est grave"