Publicité

Ce satellite parasite le ciel étoilé pour déployer la 5G

BlueWalker 3 n'est probablement pas un nom qui vous est familier, et pourtant, dans le ciel, la brillance de cet engin construit par l'Homme a surpassé certaines des étoiles les plus brillantes de la Voie lactée. Ce satellite particulièrement lumineux a été déployé en novembre 2022 par une compagnie de télécommunications, AST SpaceMobile, et il ne sera pas le seul, selon une nouvelle étude publiée dans Nature, qui pointe du doigt le développement d'une douzaine de machines à la technologie similaire, ayant pour but de développer le réseau de téléphonie mobile.

Selon les auteurs de l'étude, qui se sont appuyés sur un vaste réseau d'astronomes amateurs et professionnels partout dans le monde pour recueillir des observations, BlueWalker 3 a atteint une magnitude qui le rend aussi brillant que Procyon et Achernar, deux des 10 étoiles les plus lumineuses du ciel. "Le problème n'est pas nécessairement celui d'un satellite", a déclaré Siegfried Eggl, astrophysicien à l'Université de l'Illinois à Urbana-Champaign et auteur de la nouvelle étude au New York Times, "mais qu'il s'agit d'un premier prototype d'une constellation de satellites, donc il va il y en aura beaucoup à terme".

Plusieurs astronomes se sont déjà plaints des nuisances lumineuses des satellites privés comme ceux de SpaceX, qui possède une mégaconstellation de 5 000 engins spatiaux en orbite dans le cadre de son réseau Starlink. Leur surface brillante interfère en effet parfois avec la vue que l'on a de l'espace depuis (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Combien pèse la terre ?
Est-il possible d'aller plus vite que la lumière ?
Quels sont les éléments sur le tableau de bord d'un TGV ?
Quels sont les meilleurs outils pour nettoyer le disque d’un ordinateur ?
Où se trouve le cimetière des débris spatiaux ?