Publicité

L'UE va verser 210 millions d'euros à la Mauritanie pour la lutte contre l'immigration illégale

L’accord a été signé à Nouakchott en présence du président mauritanien Mohamed Ould Ghazouani, d’Ursula Von der Leyen et de Pedro Sanchez, dont le pays est particulièrement touché par la crise migratoire.

En effet, plus de 80 % des migrants qui arrivent aux îles Canaries, transitent par la Mauritanie, selon le gouvernement espagnol.

"Nous assistons à la chute des gouvernements démocratiques, à une augmentation des attaques terroristes, à une hausse des réfugiés et des personnes déplacées et à l'aggravation d'une crise de sécurité alimentaire déjà aiguë", a déclaré Pedro Sanchez.

Selon l’agence européenne Frontex, le nombre de migrants traversant le centre de la Méditerranée a plus que doublé en 2023, par rapport à l’année précédente.