Publicité

L'UE lance une enquête sur les subventions aux véhicules électriques en Chine

L'UE enquête sur les subventions chinoises aux constructeurs de véhicules électriques, craignant une concurrence déloyale. Cette annonce a fait chuter les actions des constructeurs chinois en bourse.

La Commission européenne a annoncé mercredi 13 septembre 2023 avoir ouvert une enquête sur les subventions massives accordées par la Chine à ses constructeurs de véhicules électriques, qui leur permettent de casser les prix sur le marché européen.

"L'Europe est ouverte à la concurrence. Elle n'est pas favorable à un nivellement par le bas"

La présidente de l'exécutif européen, Ursula von der Leyen, a justifié cette initiative par le rôle clé joué par les véhicules électriques dans la stratégie de réduction des émissions carbone de l'Union européenne. "Les marchés mondiaux sont désormais inondés de voitures électriques moins chères. Et leur prix est maintenu artificiellement bas grâce à d'énormes subventions publiques", a déclaré Ursula von der Leyen dans son discours annuel devant le Parlement européen. "Je peux donc annoncer aujourd'hui que la Commission lance une enquête anti-subventions sur les véhicules électriques en provenance de Chine. L'Europe est ouverte à la concurrence. Elle n'est pas favorable à un nivellement par le bas", a-t-elle ajouté.

Lire aussiLa voiture solaire, réalité ou utopie ?

La concurrence agressive des véhicules chinois à bas coût inquiète les grands constructeurs européens à l'heure où ceux-ci doivent investir massivement pour se convertir à l'électrique. Confrontés à une concurrence accrue sur le marché domestique et au ralentissement de l'économie, les constructeurs chinois se tournent de plus en plus vers l'export, ce qui s'est traduit par une hausse des exportations de 31% en août, après 63% en juillet, selon les données officielles. Leur part de marché en Europe est montée à 8% cette année pour les voitures électriques neuves, contre 4% en 2021, selon la société Inovev. En avril 2023, le fondateur du constructeur chinois Nio avait estimé que les coûts de fabrication des véhicules électriques chinois étaient inférieurs d'environ 20% à ceux de leurs rivaux, comme l'américain Tesla pourtant très bien implanté sur le marché chinois.

Plon[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi