L'UE impose des sanctions à 10 responsables syriens

BRUXELLES (Reuters) - Les gouvernements de l'Union européenne ont imposé des sanctions à dix responsables de l'armée syrienne et proches du président Bachar al Assad supplémentaires, a annoncé jeudi le Conseil européen. Le Conseil, qui représente les gouvernements des Vingt-Huit, précise dans un communiqué que 217 responsables syriens sont désormais interdits de voyage et ont vu leurs avoirs gelés "en raison de la violente répression contre la population civile en Syrie". La France et la Grande-Bretagne ont poussé à l'adoption de ces nouvelles sanctions pour protester contres les bombardements et le siège d'Alep. Paris et Londres n'ont en revanche pas réussi à convaincre leurs partenaires européens d'imposer des mesures similaires à des responsables de l'armée russe, qui intervient au côté des forces gouvernementales syriennes, en raison notamment de l'opposition de l'Italie, qui a dit vouloir préserver les relations économiques avec Moscou. La liste des 10 responsables syriens sanctionnés sera publiée vendredi. L'UE s'est contentée jeudi de dire qu'il s'agit de "responsables militaires de haut rang et de hautes personnalités liées au régime". (Robin Emmott; Tangi Salaün pour le service français)