L'UE et les Etats-Unis peuvent régler leur différend sur les droits de douane sur les métaux d'ici la fin de l'année

·1 min de lecture
L'UE ET LES ETATS-UNIS PEUVENT RÉGLER LEUR DIFFÉREND SUR LES DROITS DE DOUANE SUR LES MÉTAUX D'ICI LA FIN DE L'ANNÉE

par Andrea Shalal

WASHINGTON (Reuters) - Les Etats-Unis et l'Union européenne pourraient régler leur différend concernant les droits de douane américains sur l'acier et l'aluminium d'ici la fin de l'année, a déclaré jeudi le ministre allemand de l'Economie, Peter Altmaier, à l'issue d'une réunion avec la représentante américaine au commerce, Katherine Tai.

Peter Altmaier a déclaré qu'il avait invité Katherine Tai à se rendre à Berlin pour poursuivre le dialogue et qu'elle avait accepté. Aucune date n'a été fixée, mais il a suggéré que cette visite pourrait avoir lieu en même temps qu'une réunion des ministres du Groupe des Sept à Londres en octobre, à laquelle les deux parties ont prévu de participer.

Le ministre allemand a déclaré que les liens commerciaux étaient renforcés par une trêve de cinq ans conclue lors du sommet entre les Etats-Unis et l'UE la semaine dernière sur le différend de longue date concernant les subventions aux avions, ainsi que par leur engagement à travailler à la résolution de la question des métaux.

"Dans le secteur de l'acier et de l'alumiminum, je pense qu'une solution peut être trouvée d'ici la fin de l'année", a-t-il déclaré.

"C'est ambitieux, mais je pense que nous avons tout intérêt à ce que cela soit fait avant la succession d'élections que connaîtra l'Union européenne l'année prochaine", a-t-il ajouté, précisant que la visite de la chancelière Angela Merkel en juillet pourrait contribuer à jeter les bases d'un règlement de la question plus tard cette année.

(Andrea Shalal; version française Camille Raynaud)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles