Publicité

LR présente deux textes pour « mettre un coup d’arrêt à l’immigration de masse »

Éric Ciotti, patron du parti LR, défend deux propositions de loi offensives pour réguler l'immigration.  - Credit:EMMANUEL DUNAND / AFP
Éric Ciotti, patron du parti LR, défend deux propositions de loi offensives pour réguler l'immigration. - Credit:EMMANUEL DUNAND / AFP

« Les Français nous le disent dans tous les sondages : il y a trop d'immigrés. Il faut reprendre le contrôle », déclare dans Le Journal du dimanche le patron des sénateurs LR, Bruno Retailleau. C'est donc dans les pages de ce journal que Les Républicains ont présenté deux propositions de loi, prévoyant notamment la possibilité de référendum sur la politique migratoire, le rétablissement du délit de séjour clandestin et l'inscription de l'assimilation dans la Constitution.

Vantant « un projet de rupture, à la fois audacieux et sérieux », le numéro un du parti, Éric Ciotti, plaide à l'unisson « pour mettre un coup d'arrêt à l'immigration de masse », dans cet entretien croisé auquel le chef de file des députés LR, Olivier Marleix, a également participé. Une façon de montrer, disent-ils, que « nous avons toujours été unis sur ces sujets ».

« Élever au rang constitutionnel le principe d'assimilation »

Car après avoir montré des divisions internes sur la réforme des retraites, LR veut reprendre la main sur un de leurs marqueurs, l'immigration, en déposant « cette semaine » deux propositions de loi destinées à imprimer le tempo, alors que l'exécutif va d'un revirement à l'autre sur ses intentions en la matière.

La première proposition est d'ordre constitutionnel : elle vise à « permettre la tenue d'un référendum sur la politique migratoire », quand, aujourd'hui, « le référendum ne peut porter que sur l'organisation des pouvoirs publics et des réformes économiques, so [...] Lire la suite