Publicité

Loup-Denis Elion (L'Art du crime) : "La perspective d’interpréter un artiste tourmenté m’a emballé"

Vous interprétez Christophe Jodelle, un artiste peintre. Quel genre de personnage est-il ?

Loup-Denis Elion : C’est un être brisé par le départ soudain et inexpliqué de sa femme, sept ans plus tôt. Il ne cesse de la peindre de manière obsessionnelle. Le meurtre d’une restauratrice d’art sur lequel plane l’ombre de son épouse va le placer au centre de l’enquête.

Qu’est-ce qui vous a plu chez lui ?

La perspective d’interpréter un artiste tourmenté m’a emballé. Cela correspond bien à ce que je recherche. Le public me connaît surtout dans un registre comique, et j’avais envie de montrer l’étendue de ma palette de jeu. Je suis chanteur lyrique de formation, je peux aussi danser et j’ai longtemps pratiqué les arts martiaux.

À lire également

Loup-Denis Elion évoque sa relation avec Audrey Lamy depuis leur départ de Scènes de ménages : "On était très fusionnels"

Quels sont vos projets pour les mois à venir ?

Je vais être récitant dans deux spectacles musicaux : Le Chat du rabbin, adapté de la BD de Joann Sfar, ainsi que l’histoire de Babar, mise en musique par Francis Poulenc. Par ailleurs, je développe mes projets : un court-métrage sur la rencontre, pendant la Première Guerre mondiale, de soldats français et noirs américains, qui parleront jazz. J’ai aussi un longmétrage en préparation sur l’univers de la MMA (arts martiaux mixtes). Enfin, je caresse l’espoir de mettre en scène au théâtre la vie du chevalier de Saint-George, guadeloupéen, musicien et fin bretteur, qui vécut à Paris à la fin du XVIIIe siècle.

L’Art du crime, lundi 19 février à 21h10 sur France 2

... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi