Publicité

L'Otan maintiendra ses 12.000 hommes en Afghanistan en 2016

Jens Stoltenberg, secrétaire général de l'Otan. Les alliés de l'Otan ont décidé de maintenir les effectifs de leurs troupes en Afghanistan au même niveau en 2016, soit 12.000 hommes, et ont lancé une campagne pour financer les forces afghanes aux prises avec les taliban. /Photo prise le 1er décembre 2015/REUTERS/Yves Herman

BRUXELLES (Reuters) - Les alliés de l'Otan ont décidé mardi de maintenir les effectifs de leurs troupes en Afghanistan au même niveau en 2016, soit 12.000 hommes, et ont lancé une campagne pour financer les forces afghanes aux prises avec les taliban. Quatorze ans après l'opération militaire américaine qui avait renversé le régime taliban à l'automne 2001, les pays de l'Otan doutent de l'aptitude de l'armée et de la police locales à assurer la défense de l'Afghanistan face aux taliban, qui se sont brièvement emparés de la ville de Kunduz, dans le Nord, en septembre. De ce fait, l'Alliance atlantique a renoncé à son projet de réduction de ses effectifs en Afghanistan d'ici la fin de cette année. "Nous sommes en Afghanistan pour empêcher que ce pays ne redevienne le havre du terrorisme international (...) Il est aussi dans l'intérêt de notre propre sécurité que cela ne se produise pas", a déclaré le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, lors d'une réunion des ministres des Affaires étrangères des 28 pays membres de l'Alliance. En excluant les forces antiterroristes américaines, l'Otan disposera de 12.000 hommes en Afghanistan pendant la majeure partie de l'année prochaine, soit 7.000 Américains et 5.000 militaires des autres pays de l'alliance mais aussi de partenaires de l'Otan comme la Géorgie. Lors de la réunion des ministres à Bruxelles, l'Otan a lancé d'autre part une campagne pour trouver trois milliards d'euros destinés au financement des forces de sécurité afghanes à partir de 2018. Le budget des forces de sécurité afghane, financé par les Etats-Unis et leurs alliés de l'Otan, est bouclé jusqu'à la fin 2017. L'Otan souhaite annoncer la poursuite du financement pour la période 2018-2020 lors de son prochain sommet, au mois de juillet. "L'Afghanistan demeure l'un des pays les plus pauvres au monde et je pense donc que nous faisons là un bon investissement", a dit Jens Stoltenberg au cours d'une conférence de presse. Comme convenu lors du sommet de Chicago en 2012, les pays de l'Otan hors Etats-Unis, et des partenaires comme le Japon, versent au total un milliard de dollars par an (940 millions d'euros) en plus des 4,1 milliards de dollars (3,8 milliards d'euros) que Washington consacre annuellement au financement des forces afghanes. (Robin Emmott, Arshad Mohammed et Sabine Siebold, Eric Faye pour le service français)