Publicité

L'OTAN commande 220 000 obus d'artillerie d'une valeur de 1,1 milliard d'euros pour l'Ukraine

L'OTAN a signé un contrat de 1,1 milliard d'euros pour l'achat de munitions d'artillerie de 155 mm afin de reconstituer les stocks en diminution de ses pays membres et fournir une nouvelle aide militaire à l'Ukraine.

Ce calibre, celui entre autres des canons Caesar, est de ceux qui manquent le plus sur le front... Son approvisionnement pourrait être crucial dans l'issue de la guerre russo-ukrainienne.

"La guerre russe en Ukraine est devenue une lutte pour les munitions, il est donc important que les alliés reconstituent leurs propres stocks tout en continuant à soutenir l'Ukraine. Nous soutiendrons l'Ukraine avec les systèmes, les armes et les munitions dont elle a besoin pour s'imposer en tant que pays souverain et indépendant, car nous ne pouvons pas permettre au président Poutine de gagner en Ukraine, ce serait une tragédie pour les Ukrainiens et dangereux pour nous tous" a déclaré Jens Stoltenberg, Secrétaire général de l'OTAN, lors de sa conférence de presse à Bruxelles.

L’été dernier, l’Ukraine a utilisé entre 4 000 et 7 000 obus d’artillerie par jour contre 20 000 côté russe, selon les estimations de l’Union européenne. L’industrie de l’armement russe dépasse de loin celle de l’Ukraine et Kyiv a besoin d’une aide pour égaler la puissance de feu de Moscou.

Mais les obus n'arriveront pas rapidement : la livraison des commandes prend entre 24 et 36 mois, a l'OTAN. L'Union européenne espère pouvoir produire un million d'obus par an d'ici la fin de cette année.