L'opération Pièces jaunes, victime de la diminution du recours à l'argent liquide?

L'opération Pièces Jaunes 2023 s'achève le 4 février. - Ludovic MARIN / POOL / AFP
L'opération Pièces Jaunes 2023 s'achève le 4 février. - Ludovic MARIN / POOL / AFP

Les tirelires jaunes font leur grand retour. L'opération annuelle Pièces Jaunes, qui permet de financer des projets en faveur des enfants et adolescents hospitalisés, a débuté le 11 janvier.

En raison de la pandémie, les traditionnelles tirelires en carton avaient disparu lors des éditions 2021 et 2022. Cette année, elles reviennent dans les bureaux de poste et les commerces partenaires, ce qui devrait permettre de relever le niveau des dons alloués à la Fondation des Hôpitaux, organisatrice de l'opération, si l'on en croit les chiffres cette dernière.

Les pièces métalliques récoltées chaque année représentent une somme d'environ 2 millions d'euros depuis 2013, selon les chiffres donnés par la Fondation des Hôpitaux dans ses rapports annuels de gestion.

Le montant total récolté, qui comprend des opérations comme des galas de charité ou des émissions spéciales, est logiquement plus élevé. Il suit toutefois une tendance baissière depuis 2013: concernant 2022, le rapport annuel de la Fondation des hôpitaux n'a pas été publié mais la Banque de France fait état de 2 millions d'euros de dons dans un communiqué de janvier, le montant le plus faible depuis 10 ans.

Dématérialisation des paiements

Cette tendance pourrait s'expliquer par une diminution de l'usage des espèces, à la faveur du paiement par carte bleue, en sans contact notamment. La Banque de France observe ainsi un "usage transactionnel des espèces" qui "continue de décliner", dans une publication d'octobre.

Face à cette évolution de la société, la Fondation des Hôpitaux multiplie depuis quelques années les moyens de dons dématérialisés. Il est actuellement possible d'effectuer des dons par SMS, directement en ligne, et même de créer sa propre cagnotte numérique pour la partager sur les réseaux sociaux.

"La dématérialisation, elle est aujourd'hui totalement indispensable, mais complémentaire de nos petites pièces métalliques qui font la force de notre opération", déclare à BFMTV Anne Barrère, vice-présidente de la Fondation des Hôpitaux et co-fondatrice de l'opération Pièces Jaunes.

Cathy Deschodt, responsable de la boulangerie "Au Plaisirs de Vasco" à Paris, qui participe à l'opération, estime auprès de BFMTV "les gens ont du mal à donner par rapport à avant". Ses clients ont d'ailleurs plusieurs suggestions pour "changer le système", comme un procédé de paiement sans contact à l'instar de ce que des églises ont mis en place pour la quête, ou la mise en place d'un "arrondi" lors des paiements par carte bancaire. L'opération 2023 s'achève le 4 février.

Article original publié sur BFMTV.com