L'Onu lève les sanctions contre le Liberia

La présidente du Liberia, Ellen Johnson Sirleaf. Le Conseil de sécurité de l'Onu s'est prononcé mercredi pour la levée des sanctions et de l'embargo sur les armes imposés au Liberia, treize ans après la fin de la guerre civile. /Photo prise le 14 décembre 2015/REUTERS/Noor Khamis (Reuters)

NATIONS UNIES (Reuters) - Le Conseil de sécurité de l'Onu s'est prononcé mercredi pour la levée des sanctions et de l'embargo sur les armes imposés au Liberia, treize ans après la fin de la guerre civile. Les 15 Etats membres se sont prononcés à l'unanimité en faveur de cette résolution dans laquelle ils saluent "les progrès constants accomplis par le gouvernement libérien dans la reconstruction de son pays, pour le bien de tous ses habitants". Le Conseil de sécurité avait déjà levé l'an dernier l'interdiction de visa et le gel des avoirs imposés aux individus alors jugés dangereux pour la stabilité du Liberia. La guerre civile qui a fait rage de 1989 à 2003 a fait près de 250.000 morts. Charles Taylor, alors président, a été condamné en 2012 à 50 ans de prison pour son implication dans le conflit en Sierra Leone voisine. (Louis Charbonneau, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles