L'Onu demande à la Tunisie la libération d'un de ses employés

Les Nations unies ont appelé mercredi la Tunisie à libérer un responsable de l'Onu arrêté il y a plus de six semaines dans le cadre d'une enquête antiterroriste. /Photo d'archives/REUTERS/Denis Balibouse (Reuters)

NATIONS UNIES (Reuters) - Les Nations unies ont appelé mercredi la Tunisie à libérer un responsable de l'Onu arrêté il y a plus de six semaines dans le cadre d'une enquête antiterroriste.

Ce responsable, Moncef Kartas, fait partie d'un groupe d’experts qui surveille les sanctions imposées à la Libye pour le compte du Conseil de sécurité des Nations unies. Il a été interpellé fin mars à l'aéroport de Tunis.

"La Tunisie viole les privilèges et immunités accordés à Moncef Kartas dans l'intérêt des Nations unies", a déclaré aux journalistes le porte-parole de l'Onu Stéphane Dujarric.

Les Nations unies, a-t-il précisé, ont demandé officiellement à la Tunisie "la libération immédiate" de Moncef Kartas et l'abandon des charges qui pèsent contre lui.

Fin mars, un porte-parole d'une unité judiciaire antiterroriste avait déclaré à l'agence de presse tunisienne TAP que le responsable détenu avait voyagé à titre privé avec son passeport tunisien, ce qui signifiant qu'il n'avait pas droit à l'immunité diplomatique et pouvait être arrêté.

(Michelle Nichols; Danielle Rouquié pour le service français)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles