Publicité

Ce que l'on sait de l'agression d'un professeur et d'un assistant d'éducation par des lycéens à Reims

Une altercation qui dégénère. Ce vendredi 12 janvier, une dispute a débuté entre deux élèves du lycée Joliot-Curie de Reims. Finalement, ce sont un professeur et un assistant d'éducation qui ont été blessés. Que sait-on de ce qu'il s'est passé au sein de ce lycée rémois?

• Une dispute entre deux élèves

En fin d'après-midi vendredi, une dispute éclate entre deux élèves du lycée Joliot-Curie de Reims. Un professeur et un assistant d'éducation interviennent pour tenter de les séparer et de mettre un terme à l'altercation. Ils sont alors pris à partie par d'autres élèves.

Le professeur, légèrement blessé au visage, a été transporté aux urgences et a reçu neuf jours d'interruption temporaire de travail (ITT). L'assistant d'éducation a reçu huit jours d'ITT.

• Trois mineurs déférés

À la suite de cet incident, quatre élèves ont été interpellés et placés en garde à vue dans le courant du week-end. Le parquet de Reims a indiqué à BFMTV que trois d'entre eux ont été déférés devant le parquet et sont convoqués devant le tribunal en mars. Ils sont poursuivis pour violences volontaires aggravées.

Les circonstances aggravantes sont les suivantes: les faits se sont déroulés dans un établissement scolaire, il s'agit de violences en réunion et commises sur une personne chargée d'une mission de service public.

En attendant de passer devant le tribunal pour enfants, les trois mineurs font l'objet de plusieurs obligations. Ils sont notamment soumis à un couvre-feu entre 22 heures et 6 heures du matin et ont interdiction d'entrer en contact avec les victimes.

• Les élèves exclus

Dans un communiqué vendredi, l'académie de Reims a aussi annoncé que ces élèves allaient être exclus à titre conservatoire, dans l'attente d'un conseil de discipline. Une enquête administrative a été ouverte. Le recteur, Vincent Stanek, "assure l’équipe de son soutien plein et entier et rappelle qu’aucune menace ou agression, physique ou verbale, ne peut être tolérée envers les personnels".

"Tout mon soutien à ce professeur agressé. Je condamne fermement cette agression. Les auteurs délinquants doivent être condamnés fermement. Le retour du respect et de l’autorité devient indispensable et urgent!", a réagi Arnaud Robinet, le maire de Reims, sur X (ex-Twitter).

Selon France 3 et France Bleu, les élèves et le personnel de l'établissement sont très marqués par cet incident. "Nous sommes très choqués parce qu'il y a eu des vidéos qui ont circulé sur les réseaux sociaux et au-delà de la violence de la scène, ce qui nous a également choqués, c'est cet effet d'entraînement qui évoquait vraiment une émeute au sein du lycée", a déclaré à France 3 Hakim Kabouya, professeur de vente et représentant du personnel.

Article original publié sur BFMTV.com