Publicité

Loiret : la maison de retraite n'en était pas une, les autorités y font une découverte effrayante

Une découverte qui fait froid dans le dos. Selon une information de TF1info et Franceinfo, une maison de retraite clandestine a été mise à jour en octobre 2022 à Dordives, dans le Loiret. Alertées par un signalement à l'Agence régionale de santé (ARS) du Centre-Val de Loire, les autorités se sont rendues sur place et ont trouvé plusieurs personnes âgées visiblement très malmenées. Certaines se trouvaient en hypothermie, d'autres étaient sous-alimentées. D'autres encore gisaient, impuissantes, dans leurs propres excréments. Des cordelettes, qui auraient servi à attacher les résidents, ont également été saisies par la police.

Mise en cause, la propriétaire de Mamie coloc nie fermement toutes les accusations portées à son encontre. Pourtant, ce n'est pas la première fois que son établissement fait l'objet d'un signalement. En octobre 2018, le maire de Dordives, Jean Berthaud, avait fait part de son inquiétude à l'ARS après avoir rendu visite aux résidents suite à des inondations. Il avait alors été constaté que les locataires, qui payaient jusqu'à 1300€ par mois pour leur chambre, y résidaient dans des conditions déplorables. "Le soir, elle enfermait les résidents parce qu'ils étaient seuls", explique Nelly Kaddari, assistante sociale au centre hospitalier de Montargis, à TF1, soulignant que les personnes âgées étaient "accueillies dans des caravanes ou dans le sous-sol de sa maison".

Elle trouvait ses résidents sur Airbnb

Suite à ce (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Elle devient aveugle après s'être fait faire un tatouage horrifique
L'horreur au Nouvel An : elle regarde les feux d'artifice quand l'un d'eux se coince dans sa tenue
Rouen : ivre, il décide de fêter la nouvelle année en tuant son voisin
Sa femme le trompe il entend tout via le babyphone connecté
Vosges : scandale après une série de morts inexpliquées dans un hôpital