Publicité

Loir-et-Cher : terrible drame dans une école primaire à quelques jours de la rentrée

Une rentrée des classes tragique. Alors qu'il venait d'entamer sa première année en tant qu'enseignant dans l'école primaire de Saint-Bohaire en Loir-et-Cher, un homme âgé de 36 ans s'est suicidé. C'est dans la cour de récréation, sous le préau, que son corps a été retrouvé, a indiqué France 3 et La Nouvelle République. Mais que s'est-il passé et pourquoi ce maître a décidé de passer à l'acte sur son lieu de travail ? Une enquête a été ouverte afin de comprendre les circonstances du drame. Selon le syndicat enseignant FSU-SNUipp41, cet événement est peut-être lié à des problèmes en rapport avec son métier ou l'établissement. Le lieu et le moment choisis peuvent "soulever des doutes et obligent à s’interroger sur de possibles causes en lien avec le travail".

"Aucune alerte"

Cependant, le ministère de l'Éducation nationale a souligné n'avoir observé aucune détresse chez ce professeur. Il n'y aurait eu "aucune alerte, d’aucune sorte s’agissant de cet enseignant", a déclaré la directrice académique des services de l’Éducation nationale de Loir-et-Cher, Solène Berrivin. Ce jeune homme était d'ailleurs "reconnu par ses pairs, très apprécié par toute la communauté très engagé auprès de l’Union sportive de l'enseignement du premier degré, où ses anciens collègues sont également touchés". Ce dernier devait commencer sa première rentrée des classes dans l'école communale dès la semaine prochaine, aux côtés des (...)

Lire la suite sur Closer

Meghan et Harry : le couple sur le point de prendre un tournant décisif dans sa relation avec la famille royale
Pierre Palmade filmé en boîte de nuit : alcool, voiture, VIP… le patron de l’établissement rétablit une vérité
Disparition d’Emile, 2 ans, au Vernet : "suspicions" entre les habitants du village, leurs mouvements traqués
Charles III “sex symbol” ? L’allusion coquine de Stéphane Bern fait chou blanc dans C à vous
Alex Goude divorcé : le nouveau chroniqueur de TPMP fait de gros appels de phare à Gilles Verdez