Publicité

Loi immigration : l’heure de vérité à l’Assemblée nationale

Le texte débattu à l'Assemblée est une version remaniée de celui voté au Sénat, le mois dernier.  - Credit:MAGALI COHEN / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Le texte débattu à l'Assemblée est une version remaniée de celui voté au Sénat, le mois dernier. - Credit:MAGALI COHEN / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Un premier « crash test » dès demain. La journée de lundi va être une épreuve de vérité pour l'exécutif : le projet de loi sur l'immigration arrive dans l'hémicycle de l'Assemblée, avec le vote d'une motion de rejet qui pourrait coaliser toutes les oppositions de gauche et de droite.

C'est un texte remanié que doivent examiner les députés, après y avoir retiré ou réécrit en commission les ajouts les plus corrosifs du coup de barre à droite donné au Sénat le mois dernier. Si la majorité a réussi pour l'heure à surmonter ses dissensions, ralliant même les voix du groupe indépendant Liot en commission, le gouvernement fait désormais face à des députés LR ulcérés par ce « détricotage ». Au point de voter dès lundi pour une motion de rejet préalable déposée par les écologistes contre ce texte qui vise à « contrôler l'immigration et améliorer l'intégration » ?

À LIRE AUSSI Loi immigration : le RN va-t-il voter la motion de rejet ? Le Pen fait planer le doute « Nous déciderons lundi de notre position », a affirmé dimanche Éric Ciotti, le patron de LR. « L'adoption d'une motion de rejet aboutirait à débattre à nouveau sur le texte du Sénat » lors de la suite de la navette parlementaire, le « seul » qui « convient » à LR, relève-t-il. Laissant entendre qu'il serait logique de voter cette motion, même déposée par un groupe aux positions diamétralement opposées.

« La carpe et le lapin »

Si gauche, droite et Rassemblement national (RN) faisaient bloc autour de cette motio [...] Lire la suite