Publicité

La loi immigration a-t-elle été votée grâce aux voix du Rassemblement national?

Le projet de loi immigration n'aurait pas été adopté ce mardi 19 décembre à l'Assemblée nationale si les députés Rassemblement national avaient décidé de voter contre. En revanche, le texte aurait été adopté en cas d'abstention.

Le projet de loi immigration a-t-il vraiment été voté "sans les voix du Rassemblement national", comme l'a affirmé Gérald Darmanin? Juste après la large adoption de son texte à l'Assemblée nationale ce mardi 19 décembre, le ministre de l'Intérieur s'est exprimé devant les journalistes.

"Quel menteur"

"Même si on retire les voix du Rasssemblement national, la majorité a été très large", a lancé Gérald Darmanin, disant se satisfaire de l'adoption du texte "sans les voix du Rassemblement national".

Sur BFMTV, la députée Laure Lavalette a immédiatement répondu. "Nos voix compteraient moins que les autres députés? Si nous avions voté

contre ce texte, il ne passait pas", a-t-elle rappelé.

"Quel menteur. Ahurissant d'avoir un tel mépris pour les Français", répond également sur X (ex-Twitter) Jean-Philippe Tanguy. "Si le RN avait voté contre, la loi ne passait pas. Merci qui?" écrit de son côté son collègue Laurent Jacobelli.

"Allons, allons, la panique vous fait dérailler monsieur le futur ex-ministre. Les chiffres sont publics", lance-t-il.

Si le RN avait voté contre, la loi n'aurait pas été adoptée

Après 18 mois de revirements et rebondissements autour de ce projet de loi inflammable, l'Assemblée l'a voté avec 349 voix pour et 186 voix contre, sur 573 votants. La majorité absolue est donc fixée à 289 députés.

L'intégralité des députés LR et RN ont joint leurs voix à celle de la majorité. Cette dernière s'est divisée: 62 voix lui ont manqué, sur 251 députés, entre votes contre, abstentions et députés absents.

Si les 88 députés du groupe RN s'étaient abstenus, la loi immigration passait tout de même. Mais s'il avait voté contre, le texte aurait été rejeté par l'Assemblée nationale. La décision du Rassemblement national a donc influé sur l'adoption du projet de loi.

"Sans les 88 voix du RN=261 soit moins que la majorité absolue! Après la marche commune du 12 novembre voici la loi votée et écrite en commun. Un nouvel axe politique s'est mis en place", dénonce sur X Jean-Luc Mélenchon.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - La loi immigration adoptée dans la douleur: retour en images sur une soirée mouvementée à l'Assemblée