Publicité

Pas de loi sur les "agents de l'étranger" en Géorgie : manifestation de joie à Tbilissi

Le Parlement géorgien a rejeté en deuxième lecture le projet de loi controversé qui avait provoqué plusieurs jours de manifestations.

Le texte, inspiré de la législation russe, prévoyait de classer comme "agents de l'étranger" les ONG et les médias recevant plus de 20 % de leur financement de l'étranger.

Le rejet du texte a été salué par des centaines de manifestants.

Ani Tskipurishvili, étudiante : "Je suis très heureuse que cette loi n'ait pas été adoptée, c'était contre notre chemin vers l'Europe, contre la jeune génération et nos opinions. Je suis heureuse qu'on soit sur la bonne voie, que les Géorgiens continuent de se battre pour un avenir meilleur."

Le retrait du projet de loi sur les "agents de l'étranger" a été salué par Washington et l'Union européenne.

De son côté, le porte-parole du Kremlin dénonce une manipulation venue des Etats-Unis pour "provoquer un sentiment anti-russe".