Publicité

L'objectif de 10 000 pas par jour repose-t-il sur une étude scientifique ?

Doit-on vraiment faire 10.000 pas par jour ? Cette recommandation s’est progressivement inscrite dans les croyances populaires. Pourtant, quand l’injonction apparaît, il y a plus de 50 ans, elle ne repose sur aucune preuve scientifique. Aujourd’hui, une étude australienne lève le voile sur ce sujet.

"Il faut marcher 10.000 pas par jour pour prendre soin de sa santé". Cette injonction s’est enracinée dans les esprits et pourtant son origine est tout à fait discutable. En effet, quand cet objectif voit le jour, c’est sous forme d’un slogan publicitaire visant à promouvoir… un podomètre.

Nous sommes en 1965, quelques mois après les Jeux olympiques d’été célébrés à Tokyo. Une société japonaise, Yamasa, profite de cet engouement sportif pour lancer son podomètre appelé "Manpo-Kei", dont le premier terme, Manpo, signifie littéralement "10.000 pas"”. Derrière ce chiffre, pas d’étude scientifique, mais une opération marketing qui a fait le tour du monde et qu’on retrouve aujourd’hui un peu partout.

Si les bienfaits de la pratique d’une activité physique régulière sont reconnus, aucune recherche n’avait encore statué sur le seuil des 10 000 pas par jour. Mais une nouvelle étude vient de prouver son impact positif sur la santé. Des chercheurs australiens se sont en effet penchés sur l’incidence du nombre de pas quotidiens sur la mortalité et les cas de maladies cardiovasculaires. Ces résultats ont été publiés en mars 2024 dans la revue British Journal of Sports Medicine.

Qu’en dit l’Organisation mondiale de la Santé ?

Progressivement, la campagne publicitaire s’est convertie en une recommandation, qu’on attribue régulièrement à l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), à tort. Car en réalité, l’institution ne s’est jamais exprimée en nombre de pas, mais plutôt en durée d’activité physique : par exemple 30 minutes d’exercices cardio-respiratoire d’intensité modérée, 5 fois par semaine. C’est ainsi qu’elle détaille les objectifs d’activité sportive.

Plusieurs études ont cherché à quantifier le nombre de pas quotidiens ou hebdomadaires nécessaires pour être en forme. En mars 2023, des chercheurs des universités de Kyoto et de Californie fixaient à 8000 le nombre de pas à effectuer une à deux fois par semaine pour réduire le risque de mortalité. Mais dans une nouvelle étu[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi