Lo cor de la plana en état de «marcha !»

Libération.fr

«Dans la ville de Marseille / On a beaucoup de jeunes gens / Certains disent c’est de la racaille / Eh bien ce n’en est pas.» Ces vers ne proviennent pas d’un rap posté hier sur le Net : ils ont été écrits il y a plus d’un siècle par Josep Sarraire. Pour Marcha !, son troisième CD, Lo Cor de la Plana a exhumé de vieux chants de contestation de chansonniers marseillais. Refus de l’autorité et anticléricalisme inspiraient ces troubadours, qui maniaient aussi l’ironie : dans Sant Trofima, Michel Capoduro raconte ce qu’il advint de la tête de saint Trophime un jour de barricades… Manu Théron et ses complices ont aussi composé, sur le modèle de leurs aînés, une savoureuse Mazurka Mafiosa. Le tout en provençal maritime, la langue du pays. A la fois érudit, militant et dansant, le quintette vocal poursuit son passionnant travail sur les traditions méditerranéennes. F.-X.G

En concert au Studio de l’ermitage, 75020. Ce soir à 20 h 30. CD : «Marcha !» (Buda).



Retrouvez cet article sur Liberation.fr

Le nouvel album de Flying Lotus en exclu sur Next
La fin de Noir Désir, racontée de l'intérieur
Francis Cabrel. Homme à fables
Daniil Trifonov l’âme piano
Pete Doherty se dit blacklisté par la SNCF