La Lituanie fait cadeau d’un drone turc à l’Ukraine

BAYKAR / Anadolu Agency via AFP

Le 28 mai, la nouvelle est tombée en direct lors d’une émission de télévision du média public lituanien LRT : “Nous avons réussi à collecter 5 millions d’euros pour offrir un Bayraktar à l’Ukraine.” Ce drone militaire de fabrication turque est devenu l’un des emblèmes des succès ukrainiens face aux troupes russes.

Le journaliste lituanien Andrius Tapinas – à la tête de la chaîne YouTube “Laisves TV” (“La liberté”) – est à l’origine de cette cagnotte. Le site du journal 15min cite le message envoyé le 10 mai par le journaliste au vice-ministre de la Défense : “Vilius [Semeska], nous avons une idée crazy [‘folle’], est-ce que nous pouvons la présenter au ministère de la Défense ?”

Les négociations qui ont suivi entre la Lituanie et la Turquie ont été fructueuses puisque Ankara a décidé non pas de vendre mais d’offrir le drone Bayraktar TB2 à Vilnius, “impressionné par la grande initiative de notre petit pays”, se réjouit le ministère de la Défense dans un communiqué.

L’argent donné par les Lituaniens sera utilisé pour compléter l’armement du drone et fournira de “l’aide humanitaire, de défense, logistique ou de reconstruction à l’Ukraine”, indique aussi le ministère.

Une consultation a été lancée pour trouver un nom à l’engin, qui “sera transporté de Turquie par l’armée de l’air lituanienne, puis sera remis à l’armée ukrainienne”.

Pour le politologue Tomas Janeliunas, interrogé par 15min, “le plus important n’est pas tant l’efficacité militaire [du drone] que l’intérêt des Lituaniens pour cette collecte et leur soutien aux Ukrainiens”. Il ne faut toutefois pas oublier le contexte international, met en garde l’expert, et notamment l’opposition turque à l’entrée de la Suède dans l’Otan.

La Lituanie a été l’un des premiers pays à aider l’Ukraine en lui livrant des armes, dont des missiles américains Stinger, avant même le début des hostilités. Le pays cherche à renforcer sa protection, et “la Lituanie entend sérieusement acquérir le système Bayraktar”, a fait savoir le ministre de la Défense, Arvydas Anusauskas, repris par LRT.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles