L'Iran porte l'enrichissement de son uranium à un grade quasi-militaire, selon l'AIEA

·1 min de lecture
L'IRAN PORTE L'ENRICHISSEMENT DE SON URANIUM À UN GRADE QUASI-MILITAIRE, SELON L'AIEA

par Francois Murphy

VIENNE (Reuters) - L'Iran a accéléré l'enrichissement de son uranium pour le rapprocher d'un grade militaire, a fait savoir mardi l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) dans un rapport que Reuters a pu consulter, une démarche à même d'alimenter les tensions avec les puissances occidentales.

Téhéran a commencé en avril dernier à enrichir de l'uranium à 60%, contre 20% jusqu'alors, en réponse à une explosion sur son site de Natanz qu'il a décrite comme une attaque terroriste menée par Israël.

L'uranium de grade militaire est enrichi à environ 90%.

Depuis le retrait des Etats-Unis de l'accord sur le nucléaire iranien, décidé en 2018 par le président américain de l'époque, Donald Trump, l'Iran s'est affranchi par étapes des termes du Plan d'action global commun (PAGC, ou JCPoA en anglais).

Washington et Téhéran ont débuté en avril dans la capitale autrichienne Vienne des discussions indirectes, sous l'égide des parties toujours prenantes de l'accord, pour un retour commun dans le cadre du PAGC. Les pourparlers ont été suspendus fin juin.

(version française Jean Terzian, édité par Bertrand Boucey)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles