Publicité

Lionel Messi et David Beckham hués à Hong Kong, la Chine annule de matches amicaux de l’Argentine

Lionel Messi, ici en finale de la Coupe du monde 2022, ne jouera pas avec l’Argentine en Chine.
David Ramos - FIFA / FIFA via Getty Images Lionel Messi, ici en finale de la Coupe du monde 2022, ne jouera pas avec l’Argentine en Chine.

FOOTBALL - Quand le terrain de jeu devient une affaire d’État. La Chine a fait savoir qu’elle n’accueillera pas les deux matches amicaux de l’équipe d’Argentine, championne du monde en titre, qui devaient avoir lieu sur son sol durant la deuxième quinzaine de mars. En cause, l’affaire Lionel Messi qui a mis Hong Kong et les fans chinois du Ballon d’Or dans tous leurs états.

L’Inter Miami, quel est ce club où Lionel Messi va poursuivre sa carrière en MLS

Pour comprendre, il faut revenir quelques jours en arrière. Dimanche 4 février son club de l’Inter Miami, dont David Beckham est le propriétaire, jouait un match amical à Hong Kong. Mais le champion du monde argentin n’a pas pris part à la rencontre, restant sur le banc, visage fermé sans un mot pour le public.

Les spectateurs qui avaient payé jusqu’à 570 euros pour ce match amical avaient exprimé leur mécontentement devant l’absence du joueur qui était officiellement blessé. Lionel Messi et David Beckham avaient été hués dans le stade. Les autorités locales étaient même montées au créneau assurant que le deal financier scellé pour la tenue de cette rencontre prévoyait la présence de l’ancien joueur du PSG.

La polémique a encore enflé en milieu de semaine après que Lionel Messi a joué 30 minutes d’un match amical au Japon, où plusieurs photos le montrent tout sourire.

La presse chinoise dénonce des motivations politiques

En mesure de rétorsion, les autorités chinoises ont donc annulé le match attendu contre le Nigeria à Hangzhou et la Côte d’Ivoire à Pékin. « Compte tenu des raisons que tout le monde connaît, d’après les autorités compétentes, les conditions pour que l’événement ait lieu ne sont pas réunies », a indiqué vendredi le Bureau des sports de Hangzhou. « Après vérification Pékin ne projette pas, pour l’heure, d’organiser le match auquel Lionel Messi devait participer », a souligné ce samedi l’Association de football de Pékin, l’organe qui supervise le ballon rond dans la capitale chinoise.

Le journal chinois Global Times, connu pour ses positions nationalistes, a sous-entendu dans un éditorial cette semaine que le comportement de l’Inter Miami et de Messi pouvait peut-être avoir des « motivations politiques ».

Les autorités de Hong Kong sont régulièrement dans le collimateur des États-Unis et du Royaume-Uni depuis la mise en place dans le territoire semi-autonome d’une loi sur la sécurité nationale qui a contribué à museler l’opposition politique.

À voir également sur Le HuffPost :

David Beckham prépare l’arrivée de Lionel Messi à Miami en peignant une fresque géante du joueur

Coupe du monde 2026 : la finale organisée au MetLife Stadium de New York, le match d’ouverture à Mexico