Publicité

"L'impunité, c'est fini": Gabriel Attal confirme le gel des avoirs des trafiquants de drogue

Le gouvernement affine sa politique de lutte contre le trafic de drogue. Ce mardi 30 janvier, le Premier ministre Gabriel Attal a confirmé une mesure évoquée le 8 janvier dernier par Bruno Le Maire. Le gouvernement désire "taper les dealers au porte-monnaie", leur "couper les vivres" en gelant "les avoirs des trafiquants de drogue identifiés".

Cette nouveauté doit entrer dans la loi en 2024, via une "modification législative" dont les contours n'ont pas été précisés par les membres du gouvernement. Cette mesure s'inscrit dans une volonté de "monter d'un cran", alors que le chef du gouvernement s'est félicité des résultats de sa "stratégie" de lutte contre la délinquance.

"Notre stratégie de harcèlement et de pilonnage contre les dealers porte ses fruits. Nous avons réussi à faire disparaître un quart des points de deal. Alors, nous allons poursuivre avec 10 opérations place nette par semaine", s'est félicité Gabriel Attal face aux députés, ce mardi.

Promesse d'une "justice plus rapide"

Toujours dans son plan de lutte contre le trafic de stupéfiants et la délinquance, le nouveau chef de l'exécutif a promis "des moyens exceptionnels" pour la justice française. Et ce, dans l'objectif d'obtenir une "justice plus rapide et plus efficace".

"Nous allons améliorer le fonctionnement de la justice, avec plus de magistrats et de greffiers. Avec une organisation plus respectueuse de nos concitoyens", a promis Gabriel Attal dans l'hémicycle.

Pour résumer son intention, le Premier ministre a utilisé la formule suivante: "l'impunité, c'est fini".

Justice, santé, culture et identité française... Durant 1h25, le Premier ministre a égrainé les grandes lignes de l'action du gouvernement, coincé entre les applaudissements de la majorité et les sifflets de l'opposition.

Article original publié sur BFMTV.com