Publicité

Lille se régale contre Ajaccio et s'affirme dans la course à l'Europe

Lille se donne le droit de rêver plus grand. Une semaine après leur léger accroc à Auxerre (1-1) dimanche dernier, le LOSC a repris sa marche en avant en s'imposant très nettement face à l'AC Ajaccio (3-0), ce samedi, lors de la 33e journée de Ligue 1.

Un match scellé à la mi-temps

Toujours aussi intraitables à domicile, seulement deux défaites cette saison, les Dogues ont régalé le public du stade Pierre Mauroy face à un promu aux abois, en ce samedi après-midi. Muet depuis le 4 février, Andre Gomes a allumé la première mèche à la 22e minute. Sur une remise de Cabella dos au but, le Portugais décoche une frappe sans contrôle du pied droit aux vingt mètres.

Il récidive douze minutes plus tard. Servi une nouvelle fois par Rémy Cabella qui lui glisse le ballon d'une talonnade astucieuse, signant au passage sa neuvième passe décisive de la saison, l'ancien de Barcelonne enroule parfaitement son tir sur la droite de Benjamin Leroy. Le premier doublé du milieu de terrain dans le championnat deFrance. Dans la foulée, le pauvre gardien corse a du se résoudre à aller chercher pour la troisieme fois le ballon au fond de ses filets sur la première action lilloise qui a suivi l'engagement.

Lille regarde devant

À l'origine des deux premiers buts de son équipe, Edon Zhegrova, côté droit renverse complétement le jeu, Jonathan Bamba, dans la surface, centre parfaitemnt pour Cabella qui reprend sans contrôle du gauche. Les lillois ont pu renter au vestiare à la mi-temps définitivment à l'abri. Une première période halletante qui contraste avec le second acte, bien plus pauvre en occasions, et où l'unique éclaircie aurait pu venir de Cabella, toujours lui. Le numéro 10 lillois croyait inscrire le quatrième but de la rencontre (58e) en reprenant le ballon relaché par Leroy après la tête de Jonathan David mais était finalement signalé hors-jeu par l'arbitrage vidéo. Inoffensif, Ajaccio ne reviendra jamais dans la partie. "C'est l'une des plus belles équipes à voir jouer. C'est vraiment bien huilé et leurs offensives s'animent très bien", a déclaré, à la fois impuissant et admirateur, Olivier Pantaloni ,à l'issue de la rencontre.

Le LOSC peut remercier le trio Zhegrova, Gomes, Cabella, intenable aujourd'hui, qui rapporte presque les 3 points à lui seul. "On a fait une très bonne première période et après on a géré", s'est rejoint Paulo Fonseca en conférence de presse. Toutefois l'entraîneur des Dogues, qui a salué le ralisme de son équipe ne s'enflamme pas :" C'etait important de gagner pour la confiance mais tous les matchs sont difficles", rappelant notamment les confrontations à venir contre Monaco et Marseille, le 14 et 20 mai.

Confortablement installés à la cinquième place du classement, qualificative pour les playoffs d'accès à la phase de groupes de l’Europa Conférence League, les hommes de Paulo Fonseca prennent provisoirement 6 points d'avance sur Rennes et peuvent voir plus haut. À deux longueurs, l'AS Monaco reçoit Montpellier demain à 13h au stade Louis II.

Article original publié sur RMC Sport