Ligue 1: Outre Mbappé et Ben Yedder, les joueurs qui ont brillé cette saison

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Alors que Kylian Mbappé doit être la star de la soirée des trophées UNFP, qui récompensent les meilleurs footballeurs de la saison en Ligue 1, plusieurs autres joueurs ont réussi de grandes performances (de gauche à droite: Alban Lafont, Aurélien Tchouaméni, Képhren Thuram, Seko Fofana et Martin Terrier). (Photo: Photo Getty Images / Montage Le HuffPost)
Alors que Kylian Mbappé doit être la star de la soirée des trophées UNFP, qui récompensent les meilleurs footballeurs de la saison en Ligue 1, plusieurs autres joueurs ont réussi de grandes performances (de gauche à droite: Alban Lafont, Aurélien Tchouaméni, Képhren Thuram, Seko Fofana et Martin Terrier). (Photo: Photo Getty Images / Montage Le HuffPost)

Alors que Kylian Mbappé doit être la star de la soirée des trophées UNFP, qui récompensent les meilleurs footballeurs de la saison en Ligue 1, plusieurs autres joueurs ont réussi de grandes performances (de gauche à droite: Alban Lafont, Aurélien Tchouaméni, Képhren Thuram, Seko Fofana et Martin Terrier). (Photo: Photo Getty Images / Montage Le HuffPost)

FOOTBALL - Une dernière soirée dans l’ombre de Kylian Mbappé. Ce samedi 21 mai, le championnat de France de Ligue 1 édition 2021-2022 se clôt avec une 38e et dernière journée qui ressemble de plus en plus à un feu d’artifice après l’officialisation probable par le prodige parisien de son maintien au PSG.

Une situation à l’image de la saison de championnat où Kylian Mbappé, principal rayon de soleil dans une morne saison parisienne, a occupé tout l’espace. Ce samedi, il se présente en effet avant l’ultime rencontre dans la peau du meilleur buteur et du meilleur passeur de la saison, en plus d’avoir encore une fois reçu le titre de meilleur joueur. Derrière lui, seul le Monégasque et international français Wissam Ben Yedder, 24 buts (soit un de moins que Mbappé), artisan de la formidable remontée au classement de l’ASM, a réussi à exister quelque peu, notamment après un retentissant triplé la semaine passée.

Cette omniprésence du plus grand talent du football mondial ne doit pas éclipser les performances tout aussi notables d’autres visages plus ou moins connus du championnat de France. Le HuffPost vous en présente sept qui ont particulièrement marqué la saison, et qui ne devraient pas s’arrêter en si bon chemin au vu de leur talent comme de leur âge.

  • Aurélien Tchouaméni, avenir radieux

À commencer par un compère de Mbappé en équipe de France: le Monégasque Aurélien Tchouaméni. Du haut de ses 22 ans, le jeune milieu de terrain formé à Bordeaux est sans aucun doute l’un des joueurs les plus impressionnants en Ligue 1, auteur par exemple d’une doublé aussi magistral que crucial dans la course à l’Europe pour l’AS Monaco face à Lille. Tant et si bien que l’ASM, larguée à la mi-saison, est désormais en position de finir la saison deuxième de Ligue 1 et de valider son ticket direct pour la prochaine Ligue des champions.

Et avec la méforme durable de Paul Pogba, il pourrait être propulsé titulaire sous le maillot bleu pour les quatre matches de Ligue des Nations qui attendent les hommes de Didier Deschamps début juin. De quoi faire monter encore un peu plus sa cote, lui qui fera partie des joueurs que les plus grands clubs d’Europe s’arracheront cet été.

  • Alban Lafont, toujours plus haut

Un autre homme qui pourrait changer de tunique à l’intersaison, c’est Alban Lafont. Fort d’une saison extrêmement solide avec le FC Nantes, avec notamment une victoire en Coupe de France, celui qui a débuté en Ligue 1 à seulement 16 ans du côté de Toulouse pourrait avoir des envies d’ailleurs.

À 23 ans, ce serait une juste récompense après avoir rapporté de nombreux points cette saison en championnat, notamment en repoussant les penalties de Neymar lors d’une victoire à Paris ou de Jimmy Briand pour venir à bout de Bordeaux.

Des performances qui lui ont permis d’être nommé au titre de meilleur gardien de l’année en Ligue 1. Et si celui-ci est revenu au Parisien Gianluigi Donnarumma, l’intéressé a tenu à saluer la forme du Nantais: “Alban Lafont est un bon gardien, il fait une bonne saison et mérite ce titre de meilleur gardien de la saison”, a déclaré l’international italien avant d’apprendre qu’il avait gagné le trophée.

  • Seko Fofana, le gros lot

Notre troisième héros de la saison, lui, connaît une ascension moins fulgurante que les joueurs évoqués plus haut. Mais en dépit de ses 27 ans, le Lensois Seko Fofana n’a cessé d’épater la Ligue 1 depuis son arrivée dans le Pas-de-Calais il y a deux ans.

Pratiquement inarrêtable lorsqu’il se lance à l’assaut de la cage adverse, le milieu de terrain au parcours tortueux (non-conservé à Manchester City dans sa jeunesse, des prêts notamment à Bastia puis quatre saisons en milieu de tableau en Italie du côté de l’Udinese) porte le RC Lens jusqu’à en faire un candidat très sérieux à une qualification européenne.

  • Benjamin Bourigeaud - Martin Terrier, la Breizh connexion

Les places européennes, les Rennais aussi en rêvent. Et ils le doivent notamment à un binôme époustouflant: Martin Terrier et Benjamin Bourigeaud. Après des expériences contrastées à Lille, Lyon et Strasbourg, le premier a trouvé une efficacité remarquable cette année, inscrivant 21 buts grâce à sa précision clinique. Il s’agit du troisième meilleur total de Ligue 1 derrière un certain Kylian Mbappé et l’international de Monaco Wissam Ben Yedder face à qui Martin Terrier -accessoirement premier au classement des notes du journal L’Équipe- était en lice aux trophées UNFP pour être sacré meilleur joueur.

Un excellent bilan auquel a largement contribué Benjamin Bourigeaud, 10 buts en Ligue 1 et actuel deuxième meilleur passeur du championnat avec 13 offrandes distribuées. Un milieu de terrain qui joue sans aucun doute le meilleur football de sa carrière, particulièrement mis en valeur dans le système flamboyant mis en place par Bruno Genesio et qui permet à Rennes d’afficher la deuxième meilleure attaque de Ligue 1. Comme Martin Terrier, le joueur formé à Lens n’est d’ailleurs pas passé inaperçu puisque les deux hommes ont reçu une pré-convocation en équipe de France, le signe que derrière les sélectionnés, ils font partie de la liste d’attente pour pallier une blessure et préparer l’avenir.

  • Képhren Thuram, bien plus qu’un nom

Loin de cette euphorie rennaise, s’il y a une équipe qui déçoit cette saison, c’est bien l’OGC Nice. Le club est retombé en sixième position au classement après avoir longtemps figuré sur le podium, et cela malgré un propriétaire richissime, Ineos. Pourtant, l’un de ses joueurs -nommé au titre de meilleur espoir de la saison- fait ce qu’il peut pour maintenir les Niçois à flot: Képhren Thuram.

Fils du champion du monde 1998 Lilian Thuram, l’infatigable milieu de terrain est passé cette année d’un rôle de complément à une position tout à fait centrale dans l’organisation de l’équipe dirigée par Christophe Galtier. Et si les différents atouts offensifs de l’équipe ont tour à tour connu des défaillances, lui ne fait que monter en puissance. De bon augure pour la suite de sa carrière.

  • Mattéo Guendouzi, le roc du sud

Pour finir, puisque l’on parle des dauphins de Kylian Mbappé, comment ne pas évoquer l’équipe qui aura passé la saison à mener la chasse derrière le Paris Saint-Germain au classement du championnat: l’Olympique de Marseille. Un collectif orchestré par Jorge Sampaoli au sein duquel le vétéran Dimitri Payet a brillé, mais pas seulement.

Car si un joueur ressort de la belle saison marseillaise (conclue avec également une demi-finale de coupe d’Europe en C4), c’est Mattéo Guendouzi, incontournable au milieu de l’OM.

Un jeune homme devenu international avec l’équipe de France qui a su se fondre à la perfection dans le système de jeu de son entraîneur. Débauche d’énergie permanente, rôle de métronome maîtrisé à la perfection et même dépassement de fonction offensif (4 buts et 5 passes décisives), Mattéo Guendouzi est tout simplement le joueur des cinq grands championnats à avoir disputé le plus de matches pour son club cette année. Un chiffre qui dit beaucoup de l’importance prise par l’ancien d’Arsenal à Marseille.

À voir également sur le HuffPost: Ces commentateurs de Ligue 1 s’essayent à la “lucarne d’Évry”

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles