Publicité

Ligue 1: frictions entre coéquipiers, altercation, expulsion... on ne s'est pas ennuyé à Clermont

Les spectateurs de Gabriel-Montpied ont eu le mérite de vivre un match particulièrement divertissant ce dimanche après-midi entre Clermont et le Havre, pour le compte de la 26e journée de Ligue 1. Au terme d'un match dantesque, ce sont les joueurs de Pascal Gastien qui se sont imposés (2-1), en profitant pour reprendre un peu espoir dans la lutte pour le maintien. Mais nul doute que ce sont les faits de jeu - et les aléas techniques - qui resteront en mémoire ce soir.

Poteaux, cartons rouges, buts refusés, coupures d'électricité...

Dès la 5e minute, Mohamed Bayo trouvait le montant de Mory Diaw, lançant les hostilités. Sept minutes plus tard, Muhammed Cham délivrait, lui, les Auvergnats avec un joli but collectif (1-0, 12e minute). À la demi-heure de jeu, pourtant, Clermont perdait son attaquant Elbasan Rashani, exclu après un geste d'humeur envers l'arbitre de la partie, Marc Bollengier, transformant son carton jaune initial après une faute en un rouge.

En infériorité numérique, les Clermontois concédaient l'égalisation juste avant la pause d'un superbe but d'André Ayew après un joli numéro de soliste (1-1, 45e+1). Mais quelques secondes plus tard, Virginius était accroché dans la surface par Gautier Lloris, provoquant ainsi un penalty, transformé par Cham (2-1, 45e+4) malgré la volonté de Virginius de le frapper...

Au retour des vestiaires, un but d'Alan Virginius était annulé par le VAR (59e) pour un hors-jeu, avant que Le Havre ne perde sa supériorité numérique après une semelle d'Oussama Targhalline sur la cheville de Gastien qui lui valait un deuxième jaune, et donc un carton rouge (66e). À la 82e minute, c'est cette fois le défenseur clermontois Chrislain Matsima qui se voyait refuser un but après intervention du VAR pour une main offensive. Quatre minutes plus tard, le centre du Havrais Samuel Grandsir trouvait le poteau... De folles dernières minutes folle, avec également deux coupures d'électricité pendant la rencontre, sans oublier une altercation entre Bayo et Operi, finiront d'écrire la légende de cette partie.

"L'altercation Operi-Bayo ? On ne doit pas avoir ce genre d'embrouilles entre coéquipiers"

"On a énormément de regrets, on aurait dû mieux gérer nos émotions et éviter ce rouge", expliquait le capitaine havrais Arouna Sanganté après le match. "On était en supériorité numérique, ça aurait dû nous avantager... L'altercation Operi-Bayo ? On ne doit pas avoir ce genre d'embrouilles entre coéquipiers. Il ne faut pas que ce soit amplifié aussi, que ça ait un impact dans le jeu car après on a concédé une situation qui aurait coûté très chère. Ca aurait pu être 3-1 et c'était quasiment terminé. Ce que j'ai essayé de faire, c'est de remettre tout le monde sur le droit chemin, car ce n'est pas beau à voir."

"Il y a eu beaucoup de mouvements dans ce match, des cartons, des buts refusés, on est restés concentrés, compacts et on a rien lâché jusqu'à la fin", analysait pour sa part l'attaquant clermontois Alan Virginius. "Le penaltygate avec Cham ? Ce n'est rien, juste un malentendu mais ça va !", ajoutait-il.

Article original publié sur RMC Sport