Ligue 1 : face à Clermont, le PSG a repris sa bonne habitude de remporter la ­première journée

© Jean-Philippe Ksiazek/AFP

On ne compte plus le nombre de titis parisiens qui, une fois partis, ont marqué contre leur ancien club. Mory Diaw, lui, a évité une demi-douzaine de buts supplémentaires. Mais le gardien, huit saisons au Camp des Loges et un premier match de Ligue 1 ce samedi, a repêché cinq ballons dans ses filets. Le secteur offensif du PSG n’est pas au complet mais les titulaires du moment sont plus que prêts. Neymar a ouvert le score avait d’enfiler sa cape de passeur magique à trois reprises. Messi a couru (sur un contre de 80 mètres finalement conclu à sa droite par Hakimi) puis s’est envolé. Le stade l’a acclamé alors que le Parc des Princes le sifflait il y a peu. Et Sarabia compte pour une recrue depuis son retour d’un prêt très réussi au Portugal. Tout ça, donc, sans Kylian Mbappé, qui n’a aucune raison de précipiter la mise en action de ses adducteurs.

Un mois et un jour après sa nomination, Christophe Galtier a présenté un collectif abouti. Avec une seule recrue au coup d’envoi (Vitinha) mais deux autres « nouveaux », Sarabia donc, et Sergio Ramos après une saison dernière quasi blanche. Sa défense à trois et son double pivot ont fonctionné ; deux ajouts au répertoire tactique.​

Lire aussi - Bruno Genesio, entraîneur du Stade Rennais au JDD : « C'est prenant mais ça vaut le coup »

Terreau fertile

Positionné au centre, Messi a pesé comme on l’avait peu vu sous ce maillot. Tout est à relativiser : ce n’est qu’un match, face à un adversaire très léger. Mais c’est un terreau fertile ...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles