Publicité

Liga: l'agression sexuelle en plein match contre Lucas Ocampos signalée au parquet des mineurs

Le vœu de Lucas Ocampos a été rapidement exaucé. L’attaquant argentin réclamait une réaction forte des instances suite à l’agression sexuelle dont il a été victime sur la pelouse du Rayo Vallecano lundi soir. Selon Marca, la Liga a pris des mesures après avoir identifié le jeune agresseur avec l’appui de la police.

L’incident sera signalé au parquet des mineurs - l’auteur de l’attouchement n’étant pas majeur -, et le geste ne devrait pas rester impuni. Lucas Ocampos s’apprêtait à effectuer une remise en jeu quand un jeune supporter du Rayo qui se trouvait au premier rang, à hauteur de pelouse, lui a glissé un doigt entre les fesses.

En-Nesyri, cible d'insultes racistes?

Le match a été brièvement interrompu tandis que le joueur s’efforçait de garder son calme malgré les provocations répétées des jeunes spectateurs qui souhaitaient en découdre avec lui. "Je me suis retenu parce que j'ai deux filles", a-t-il expliqué au micro de DAZN après la rencontre. "Je ne pense pas que tous les gens du Rayo soient comme ça, mais il y a toujours un imbécile", a-t-il également dit, souhaitant que la Liga se saisisse du sujet comme elle a pu le faire par le passé pour le racisme.

"J'espère que cela n'arrivera pas dans d'autres domaines, car si cela arrive dans le football féminin, nous savons ce qui peut arriver." Le joueur a reçu le soutien de son club, le Séville FC exhortant alors les plus hautes instances à prendre les mesures appropriées "afin que ce type de comportement ne se répète pas sur un terrain de football". Selon Marca, le Marocain En-Nesyri, auteur d’un doublé qui a offert la victoire au club andalou, aurait été lui victime d’insultes racistes.

Article original publié sur RMC Sport