Publicité

Liga: fin de match chaotique entre le Real et Valence, Tchouaméni et les Madrilènes crient au scandale

Le Real Madrid a été tenu en échec par Valence, qui s'est offert un match nul 2-2 face au leader de Liga ce samedi lors de la 27e journée. Toujours bien amputés en défense, les hommes de Carlo Ancelotti ont concédé deux buts en début de rencontre mais sont revenus au score grâce à un doublé de Vinicius. Les Merengues sont toujours premiers du championnat espagnol, mais n'ont plus "que" sept points d'avance sur Gérone, le deuxième.

Devant faire face à une intensité folle mise par la jeune équipe de Valence, le Real Madrid a rapidement laissé son adversaire lui faire mal en transition. Les Madrilènes ont eux eu beaucoup de mal en défense, toujours obligés d'expérimenter une charnière Tchouaméni-Rüdiger en raison de nombreux absents. Des largesses qui se sont fait ressentir sur un centre hasardeux de Fran Perez repris par Hugo Duro de la tête (1-0, 27e).

Un doublé de Vinicius salvateur

Valence a doublé la mise dans la foulée, avec un but de Roman Yaremchuk qui profite d'une passe trop molle en retrait dans l'axe de Dani Carvajal vers son gardien. L'Ukrainien a parfaitement anticipé et devancé Lunin par la gauche avant de conclure en croisant du pied gauche... dans la cage vide (2-0, 30e). Juste avant la pause, Vinicius a réduit le score sur un centre de Valverde contré par Javi Guerra, qu'il conclut du pied droit (2-1, 45e+5).

Au retour des vestiaires les gardiens des deux équipes s'illustrent: Mamadarshvili avec une parade salvatrice du pied devant Jude Bellingham (54e) puis Lunin sur un tir à bout portant de Hugo Duro (60e). Puis Vinicius vient signer un doublé, après avoir été copieusement hué tout le long du match en raison de l'incident raciste signalé la saison passée à Mestalla mais généralisé par la presse madrilène, grâce à une tête piquée sur un centre de Brahim Diaz (2-2, 76e).

Une fin de match très animée

La fin du match est ponctuée par plusieurs décisions arbitrales contestées: un pénalty sifflé pour Valence puis annulé par la VAR suite à une faute de Nacho dans sa surface (90e+1) puis le coup de sifflet final donné alors que le Real Madrid menait une attaque, conclue par un but de Bellingham ne comptant donc pas (90e+7). Les Valenciens eux se sont aussi plaints d'une mi-temps sifflée alors qu'eux filaient en contre. "C'est embarrassant", a tweeté dans la foulée Aurélien Tchouaméni, après les altercations houleuses de fin de match en raison des protestations madrilènes auprès de l'arbitre.

Autre note négative de ces 90 minutes très disputées: la très grave blessure de Mouctar Diakhaby, victime d'une mauvaise chute d'Aurélien Tchouaméni sur sa jambe tendue (86e). Le défenseur central s'écroule avec un genou en très mauvais état, avec tous les joueurs les mains sur la tête ou la bouche, choqués par la violence de la blessure. Il est évacué sur civière.

Article original publié sur RMC Sport